Amiga – Apollo MMX : Accélérateur de sensations


Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

AMMX JPEGOn a tous entendu parler de ce fameux AMMX qui serait intégré au 68080 de l’Apollo Core mais savez vous réellement de quoi il s’agit ?

L’AMMX qui rappel la dénomination de la technologie MMX intégrée au processeurs Intel Pentium est une extension de type SIMD 64 bits. Le principe de ces extensions est d’ajouter des instructions permettant de faire plusieurs manipulations en une seule fois. En plus de cela, l’AMMX de l’Apollo Core offre 24 nouveaux registres exclusivements réservés à l’usage de ces instructions SIMD.

Dans la pratique cela pourrait offrir un gain de performance considérable sous condition de réécrire spécifiquement des applications en utilisant ces nouvelles instructions AMMX. Pour s’en convaincre il suffit de voir ce que donne la recompilation du datatype JPEG faite par Bax en utilisant ces fameuses instructions. En utilisant l’application Visage en mode timetest sur la même image on passe de 1,759 seconde avec le datatype d’origine à un fulgurant 0,723 seconde avec le datatype recompilé en AMMX. Soit une vitesse multipliée par près de 2,5 fois.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur cette extension AMMX je vous recommande chaudement de lire ce post de Bax sur le forum Apollo-accelerators.com.

Jim Neray
Remerciements à Tuko pour l’information partagée sur nos forums.

Amiga – Apollo MMX : Accélérateur de sensations

  • Ce sujet contient 55 réponses, 12 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Crisot, le il y a 6 années et 3 mois.
  • Créateur
    Sujet
  • #18148
    Amiga France

        AMMX JPEGOn a tous entendu parler de ce fameux AMMX qui serait intégré au 68080 de l’Apollo Core mais savez vous réellement de quoi il s’agit ?

        L’AMMX qui rappel la dénomination de la technologie MMX intégrée au processeurs Intel Pentium est une extension de type SIMD 64 bits. Le principe de ces extensions est d’ajouter des instructions permettant de faire plusieurs manipulations en une seule fois. En plus de cela, l’AMMX de l’Apollo Core offre 24 nouveaux registres exclusivements réservés à l’usage de ces instructions SIMD.

        Dans la pratique cela pourrait offrir un gain de performance considérable sous condition de réécrire spécifiquement des applications en utilisant ces nouvelles instructions AMMX. Pour s’en convaincre il suffit de voir ce que donne la recompilation du datatype JPEG faite par Bax en utilisant ces fameuses instructions. En utilisant l’application Visage en mode timetest sur la même image on passe de 1,759 seconde avec le datatype d’origine à un fulgurant 0,723 seconde avec le datatype recompilé en AMMX. Soit une vitesse multipliée par près de 2,5 fois.

        Si vous souhaitez en apprendre plus sur cette extension AMMX je vous recommande chaudement de lire ce post de Bax sur le forum Apollo-accelerators.com.

        Jim Neray
        Remerciements à Tuko pour l’information partagée sur nos forums.

        Vous aimez Amiga France ? Alors aidez nous en partageant et en participant au forum. =)

      Affichage de 15 réponses de 16 à 30 (sur un total de 55)

      Partager sur vos réseaux sociaux préférés :
      Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

      • Auteur
        Réponses
      • #18270
        gibs
          • Level 9
          • Messages : 978

          Quand tu seras sur ton navigateur web tu remercieras l’AMMX :)

          J’ai fait une vidéo Cosmos Vs Vampire Team:

          :heart: Team Apollo :heart:



          #18271
          TuKo
            • Level 5
            • Messages : 214

            Par rapport à l’optimisation du 68080, il faut comprendre qu’on atteint gentiment le maximum de ce qui est faisable. On fait déjà 2 à 3 instructions 68K par cycle de CPU.

            Exemple : BFEXTU en 1 seul cycle = 9 fois plus rapide que le 68060 ! Impossible d’améliorer ça plus que plus :)

            En matière de parallélisme, faire 10 instructions 68k en parallèle n’apportera pas de gain de performance, car le code 68k n’est pas assez parallélisé… étant donné qu’il n’y a que 8 registres de données. Le parallélisme est donc limité par nature sur 68k.

             

            Il y a cependant 3 solutions pour augmenter la performance :

            a) Hyperthreading – crée plus de flux indépendants de données

            b) SIMD – permet de faire 4 ou 8 opérations en une instruction

            c) Un plus gros FPGA (mais cela ne dépend plus du core pour le coup)

             

            Pour illustrer l’utilisation du Cyclone 3 40K LE de la Vampire V2, voici un petit graphique “vue helicoptère” qui montre comment il est rempli

            #18274
            Crisot
              • Level 5
              • Messages : 182

              Tuko: Merci! Absolument génial tes explications et ce petit graphe! J’adore! :)

              Gibs: Merci aussi, j’avais pas le courage de tout lire. J’avais bien pigé qu’il était un peu illuminé, mais c’est au dessus de mes pires prévisions. Le mec qui parle de diable, de vampires, et qui envoie une photo des cartes à une voyante. On est dans le délire…

              #18275
              Crisot
                • Level 5
                • Messages : 182

                Franchement ça m’épuise cette parano.

                Ces mecs nous enquiquinent depuis 20 ans avec le 68060. Mais y’a personne pour enfin admettre que le 68060 c’était une grosse merde? Ca fait 20 ans qu’on nous chante “ouais un 060 à 50 c’est un Pentium à 90 Mhz”, non mais sans déconner, vous avez vu des jeux, des applications tourner sur un Pentium 90? L’AGA n’a été qu’un bouc émissaire, aujourd’hui plein de codeurs disent qu’une C2P optimisée n’est pas beaucoup plus lente qu’une copie en vram, et de toute façon on a eu des carte graphique sur des bus rapides: Le 060 se fait défoncer par tout ce qui lui est contemporain.

                Le 060 je l’ai codé, pas intensivement parce que j’étais passé au PowerPC. Ouais, en entier il est “pas trop mal”, mais en flottant? Motorola à toujours loupé le cap de la FPU, les 881 et 882 étaient déjà loin d’être exceptionnels, mais l’implémentation FPU des 040 et 060 est une CATASTROPHE, c’est LENT, c’est INCOMPLET, il parait même que c’est buggé.

                Motorola ne l’a pas arrêté pour la gloire, et Apple ne l’a même pas mis dans ses machines en passant directement au PowerPC 601, pas tellement plus puissant en usage généraliste, mais tellement, tellement plus évolué.

                Quand à ce sempiternel sujet de division, et même si moi aussi je fais la part des choses entre “Amiga” et “AmigaOne”, et même si tout le monde ne sera pas d’accord avec moi: L’actualité, “l’avenir” pour ceux qui tiennent à ce terme, de l’Amiga aujourd’hui, ce sont les AmigaOne. Les Mac PPC ont été admis comme étant les Macs modernes, puis les Mac Intel ont été admis comme étant les Macs modernes. Personne aujourd’hui ne revendique qu’un Mac c’est un Quadra ou un PowerMac. La seule différence pour l’Amiga, c’est que ça a moins marché.

                Et oui, un AmigaOne ne lance aucune application Amiga sans émulateur. Comme un PC/Mac actuel est incapable de lancer des homologues de 93 sans emulation.

                Dans tous les cas, classic, blizzard, vampire, amigaone, c’est un loisir, merde! Ils nous font ***** avec leurs conspirations.

                #18281
                hlide
                  • Level 2
                  • Messages : 53

                  a) Hyperthreading – crée plus de flux indépendants de données

                  Le 68080 fait de l’hyperthreading ? je ne savais pas ça. Combien de processeurs logiques pour un  coeur ?

                  #18283
                  Zlandicae
                    • Level 6
                    • Messages : 290

                    @Crisot

                    Alors plusieurs choses :

                    – Concernant les croyances de Cosmos, c’est vrai qu’il exagère un peu (beaucoup ?) et voit des complots là où il n’y en a pas forcément. Cependant, c’est une personne intelligente qui, de surcroit, a fait et fait encore beaucoup pour nos Amiga Classiques. A ce titre, son blog est une véritable mine d’information et de petits trucs et astuces pour améliorer, dépanner et débugger même parfois nos vieilles machines. Rien qu’à ce titre, je te recommande, même si tu estimes qu’il part un peu loin, de faire preuve à son égard d’un minimum de respect car, malgré tout ce que tu peux penser, il le mérite.

                    -Il y a au moins une chose qu’on peut admettre, c’est que Cloanto et Hyperion se font une guerre dégueulasse façon chacals, tout ça pour retirer le plus de pognon possible sur le dos de la marque Amiga.

                    – Concernant l’abandon du 68k par Motorola, je doute que ce soit dû à des soucis de fiabilité, de bugs ni même qu’il y ait vraiment des soucis avec les fpu 881/882/040 ou 060. Sache que la Nasa et même des centrales nucléaires utilise encore des Amiga 68k pour la robustesse et la fiabilité du 68k (ainsi que de la machine) et justement à cause de sa fpu.
                    Pour la Nasa, et bien, on s’en est rendu compte de par certaines vidéos dans leur locaux et pour les centrales nucléaires, certes, ce n’est pas accessible au public mais j’ai une de mes connaissances qui développe justement des applications pour. C’est lui qui m’a justement appris/confirmé cela (car à titre personnel, je ne m’en serai jamais douté).

                    – L’abandon du 68k par Apple n’était pas lié au fait que le 68k était un plus mauvais processeur que les PowerPc, c’est juste qu’à l’époque, il y a eu plein de chose intéressantes autour de ces processeurs (Le machine de Be par exemple aussi qui étaient simplement impressionnantes avec leur 4 procs) et la “mode” geek était aux processeurs Risc. Ainsi, Motorola a préféré développer cette architecture en oubliant totalement le 68k, pensant que le PPC avait plus d’avenir. L’histoire ne leur a pas donné raison car de l’avis de toutes les personnes que je connais et qui codent de façon assez poussée en Asm, le PPC est une véritable impasse technologique par ex. Ce n’est pas pour rien qu’Apple a fini par l’abandonner. Et s’ils ont abandonné le 68k, c’était surtout parce que Motorola ne travaillait pour ainsi dire plus du tout dessus.

                    – L’architecture 68k a encore beaucoup à offrir et le 68080 le prouve. Motorola aurait largement pu continuer à travailler dessus mais bon, ils n’ont pas les moyens financiers d’Intel… A titre personnel, je suis bien content que l’Apollo Team ait repris le flambeau (avec talent qui plus est).
                    Avec de la chance, un jour, on verra un 68080+ gravé en Asic à des fréquence de 2 GHz+. Ce n’est pas si improbable, à mon avis.
                    De plus la seule faiblesse des différents 68k n’étaient pas les bugs mais surtout le fait que chaque nouvelle architecture se voyait amputée de certaines instructions et remplacées par d’autres pas forcément compatibles. Ça obligeait l’intégration de l’émulation des instructions manquantes en logiciel (d’où les librairies logicielle dans Amiga Os 68020/30/40/60.library), ce qui n’est jamais très bon… A mon avis, c’est d’ailleurs une des raisons majeure qui a signé l’abandon du 68k par Apple…
                    Le 68080, lui, résout le problème en les intégrant toutes.

                    – L’amigaOne et le PPC.
                    A titre personnel, je ne vois aucun intérêt à l’AmigaOne.
                    1) Il est hors de prix et pour ce tarif, on a la possibilité de s’acheter un Pc de compétition.
                    2) Les logiciels Amiga ne fonctionnent qu’en émulation. L’intéret c’est quoi par rapport à un Pc qui, pour le même prix, fera la même chose en mieux et plus rapide avec WinUAE ?
                    3) Les logiciels spécifiquement développés pour… Ils se comptent sur les doigts d’une main et pareil, on trouve 100 fois mieux sur Pc ou la même chose sur Amiga classique sans autre gain réel que de ne pas (trop) ramer sur AmigaOs 4 (qui n’est à mon sens qu’une grosse usine à gaz)…
                    4) Autant s’acheter un PowerMac G4/G5 d’occasion : C’est moins cher et plus puissant pour offrir même de meilleures prestations… Mais c’est vrai, où se trouve désormais l’Amiga alors ?

                    – Dire que les AmigaOne ou le PPC sont l’avenir de l’Amiga… Si c’était le cas, il ne serait pas bien rose… D’autant qu’on aura plus aucune réelle évolution du PPC à venir, ce qui n’est pas le cas du 68k manifestement (et même si ce dernier a un gros retard à rattraper).
                    Il est évident que si l’Apollo team continue son taf et surtout si un jour le 68080+ est gravé en ASIC (ce qui est la suite logique à la finalisation de son microcode), il ne fait aucun doute que le 68080+ sera ci ce n’est au même niveau de puissance qu’un PPC “dernier cri” (si on peut dire), peut être même plus puissant et intéressant.

                    Note : Pourquoi je dis 68080+ ? Parce qu’une fois le 68080 finalisé, peut être qu’ils bosseront sur une nouvelle évolution de ce 68080 ;).

                    #18285
                    gibs
                      • Level 9
                      • Messages : 978

                      @Zlandicae

                      Quand tu dis: “Je te recommande…

                      Tu vois qui c’est Crisot ?  :unsure:

                      :heart: Team Apollo :heart:

                      #18287
                      DualG4
                        • Level 6
                        • Messages : 277

                        A titre personnel, je ne vois aucun intérêt à l’AmigaOne.

                        Si le seul OS à supporter le SMP sur ces machines est Linux, effectivement, je ne vois pas non plus l’intérêt….

                        Amiga 500 rev8 2Mo Chip KS 2.04 + RGB2HDMI + ACA500Plus/X-Surf-500
                        Amiga 500 rev8 2Mo Chip KS 1.3 + Pistorm RPi 3A+ via Lazarustorm
                        Amiga 1200 KS 3.2.2 + MBX1200z (8Mo/68881) + CF

                        #18288
                        Staff
                        Jim Neray
                          • Level 22
                          • Messages : 7030

                          @Tuko : Génial merci pour ce graphique qui est très parlant. Du coup à sa lecture je me dit que l’AGA n’y est pas (sauf erreur d’interprétation de ma part) et que l’espace restant est … limité diront nous. Si j’ai bien compris et analysé tout ca quel est le volume nécessaire pour intégrer le chipset dans le cyclone de la V2 ? Plus ou moins le volume occupé par la partie RTG ? Et tu imagines la question suivante … ?  ;-)

                          @Gibs : Merci pour la vidéo. J’avoue que je n’avais moi non plus pas eu le courage de tout lire. On va dire que je ne vais pas trop commenter histoire de ne pas dériver sur du n’importe quoi mais on a atteint un sacré level quand même il faut l’avouer.  :wacko:

                          @Crisot : L’élément que tu ne prends pas en compte en regardant l’évolution du mac et sa perte de rétrocompatibilité c’est que le mac n’est pas mort. On a toujours été dans une phase d’évolution année après année sur la pomme. Côté Amiga tout s’est arrêté en 1994 et du coup cette image de ce qu’est un Amiga est resté gravé dans les mémoires faute d’autre chose. Du coup on doit respecter ca dans toute évolution. Les cartes Vampire le font (avec brio qui plus est), un Pegasos ou un Amigaone en revanche sont partis sur une tangente trop éloigné de la source. Après si le chipset AAA était sorti en 95/96 et avait cassé cette rétrocompatibilité on l’aurait certainement vécu différemment, au nom de l’évolution qui finalement aurait été comparable a celle du mac au même moment. :yes:

                          @Zlandicae : Je pense effectivement que @Crisot maitrise plutôt bien son sujet et les écris farfelus du blog de Cosmos ne jouent clairement pas en sa faveur.

                          re @Crisot : Ceci dit pour le comparo 68060/PPC, il faut se remettre dans le contexte de l’époque. Autant sur des PowerPC 603/604 voir 750 on ne va pas trop débattre mais au lancement du PowerMac avec son pauvre 601 à 60Mhz qui lançait la moitié de ces applis en émulation 68k … Franchement ca faisait vraiment pitié niveau perfs le powerPc au lancement. Une extension 68060à60Mhz (pour prendre la même fréquence que le 601 de base du powermac) dans un vieux Mac quadra aurait plié et replié un powermac 6100 les doigts dans le nez. Il n’y a qu’a voir les perfs que l’on atteignait en émulation Mac à l’époque.  :yes:

                          A500 - A500 Plus - A600 HD - A1200 - A2000 - A4000T - CD32 - C=64 - 1040STE - CPC6128
                          Mon Amiga 500 Plus : A590, 2MB Chip, 2MB Fast, HD 1,2GB, Floppy ext.
                          Mon Amiga 1200 : Blizzard 1220/4, 2MB Chip, 4MB Fast, HD 80GB, Overdrive CD

                          - Micromiga.com - La boutique Amiga -
                          #18307
                          TuKo
                            • Level 5
                            • Messages : 214

                            @tuko : Génial merci pour ce graphique qui est très parlant. Du coup à sa lecture je me dit que l’AGA n’y est pas (sauf erreur d’interprétation de ma part) et que l’espace restant est … limité diront nous. Si j’ai bien compris et analysé tout ca quel est le volume nécessaire pour intégrer le chipset dans le cyclone de la V2 ? Plus ou moins le volume occupé par la partie RTG ? Et tu imagines la question suivante … ? ;-)

                            Pour l’AGA (chipset complet), il faut plus de place que le FPU Lite.



                            #18308
                            Crisot
                              • Level 5
                              • Messages : 182

                              Alors les amis, vu qu’on arrive quand même dans un léger hors sujet, et vu que je ne suis pas là pour imposer mon opinion, et que de toute façon toutes les positions sont respectables, je vous donne mon avis une bonne fois pour toute sur le sujet, et perso, je passe à autre chose. :-)

                              Cosmos:

                              -Il est taré.

                              -(voilà)

                              68060 et Nasa:

                              -Le fait qu’ils aient utilisé des Amiga jusqu’en quasi 2016, à mon sens, tend plus à démontrer la solidité de la machine et qu’ils étaient familiarisés avec. Car si en 2016 les Amiga tournaient encore, ce n’était probablement pas pour les performances “actuelles” du 68060.

                              68060 et Apple (PPC 601):

                              -Critiquer les performances du PowerPC sur la base d’un 601 en émulation 68k est un non sens. En natif, ce CPU est supérieur, l’émulation n’est qu’un boulet de transition.

                              -Apple est une entreprise qui ne pense qu’à demain. Ils n’ont jamais eu de position de monopole suffisamment importante dans le monde des PC pour imposer des choix, et pourtant, toutes les décisions prises en avance ont été copiée: Pas parce que Apple l’a dit, uniquement parce que Apple avait raison. Historiquement, lecteur disquette, lecteur optique… et le 68000.

                              PowerPC et “impasse technologique”:

                              -Ce n’est pas aux codeurs ASM de le dire, mais aux fondeurs. Sinon le x86 serait mort depuis longtemps.

                              -Le PowerPC continue d’exister aujourd’hui. Que l’on prenne un 604, un G4, un PA6T, un Cell, les Freescale récents, ou les Power d’IBM, tous ces CPU sont infiniment différents, mais des PowerPC. Certains sont encore à même d’executer des tâches spécifiques mieux que n’importe quel processeur récents: je ne veux pas dire de bêtise, mais le Cell est encore tout puissant en calculs vectoriel. Il a juste 12 ans. On est loin du “dead end”.

                              PowerPC et expérience personnelle:

                              -Le PowerPC dispose d’un jeu d’instruction qui est tellement puissant pour une conversion Chunky 2 Planar, que si j’étais aussi dingue que Cosmos, je dirais que ce CPU a été spécialement conçu pour sauver l’Amiga.

                              -Petite anecdote: Je codais une démo en ASM PowerPC, pour RTG 16 Bits, quand ma CVisionPPC à cramé. Pour me dépanner, je me suis fait une Chunky 2 Planar 16 Bits vers 256 couleurs. J’ai du passer pas plus d’une heure à faire une C2P pourrie, qui traitait les pixels bit à bit, sans aucune optimisation. Non seulement le résultat était époustouflant, mais en plus, a juste brisé ce mythe qui veux qu’une démo AGA ne dépassera jamais 25 fps à cause de la chip ram, même sur un 68060@100 Mhz. Car oui, cette C2P pourrie écrite en 10 minutes m’a fait tourner ma démo, plein écran 256 couleurs, à 50 fps, sur l’AGA.

                              -Ca a été pour moi, en tant que codeur assembleur, la meilleure chose qui me soit arrivé, une révélation, la fin de toutes les limites. Quand j’ai mis un PowerPC dans mon Amiga, pour la première fois de ma vie, j’ai pu coder ce que j’avais en tête sans compromis.

                              Avenir (68080 et +):

                              -Je suis extrêmement enthousiasmé par la Vampire et le 68080. Ne perdons pas la réalité des choses, parler de 68080 à 2 Ghz gravé en Asic c’est bien, pour le moment on a des FPGA à 90 Mhz qui dépassent enfin sensiblement un CPU vieux de 25 ans, et c’est déjà très beau, car c’est à un tarif exceptionnellement bas dans le monde de l’Amiga, grâce à un très grand Monsieur (merci Gunnar).

                              Avenir (AmigaOne):

                              -Si vous n’y voyez pas d’intérêt, vous avez probablement raison.

                              -Néanmoins, si vous êtes dérangés par le fait qu’il ai besoin d’UAE qui existe partout, rappelez vous que votre PC à besoin de DosBox qui existe partout (dont l’AmigaOne).

                              -Oui, UAE tourne plus vite sur PC. Sans déconnez, oubliez le PC. Le PC est tout puissant, il fait tout mieux, c’est comme ça.

                              -Sinon, selon ce même critère, jetez vos Vampire, WinUAE est plus rapide.

                              -L’AmigaOne est à l ‘Amiga ce que les PowerMac et les MacPro sont au Mac. Des machines incompatibles. Néanmoins ce ne sont pas des branches parallèles, mais bien les vrais descendants. La seule différence, c’est qu’Apple a réussit a être légitimé. Si on avait croisé les succès d’Apple et de l’Amiga, aujourd’hui on serait sur MacFrance en train de débattre de la Vampire pour Quadra.

                              -J’ai des AmigaOne à la maison. Pas pour leur rapport qualité prix, mais parce qu’en tant qu’amoureux des PowerPC, c’est aujourd’hui la seule solution “desktop” pour coder sur un PowerPC performant… le tout sous l’AmigaOs! Pour un dev, honnêtement, ce n’est pas ridicule.

                              Avenir:

                              l’Amiga n’a pas “d’Avenir”, commercialement. Ni en Vampire, ni en AmigaOne. En revanche, il a bien un avenir, en tant qu’hobby, aujourd’hui et pour longtemps. Pour certains un 1200 de base suffit poru WHDLoad, pour d’autres un 060 aux hormones, une Vampire… ou un AmigaOne.

                              Ce sont des Amiga à différents stades de son évolution, pas la peine de se chier à la gueule.

                              Perso j’en ai eu quelques uns, et je les respecte tous.

                              #18310
                              TuKo
                                • Level 5
                                • Messages : 214

                                Le 68080 fait de l’hyperthreading ? je ne savais pas ça. Combien de processeurs logiques pour un coeur ?

                                Parlons plutôt de threads que de processeurs logiques pour le coup.

                                AmigaOS3 n’étant pas prévu pour ça, on ne peut pas le lui montrer et les applications ne peuvent pas en tirer partie directement. Il ne faut pas concevoir aujourd’hui l’utilité du HT du 68080 comme celui de votre i7 à la maison quand vous faites du Photoshop :)

                                Donc, on a bien 2 threads, utilisés essentiellement à ce stade pour du low-level.

                                Exemple (un bien pervers) : le device Serial sur Amiga n’a aucun buffer, il envoie 1 IRQ par byte !

                                Actuellement, il doit systématiquement sauvegarder à chaque fois tous les registres, faire le boulot, ensuite tout restaurer pour revenir au programme initial. Ça marche *assez* bien tant qu’il ne reçoit pas des centaines de requêtes dans un temps très court.

                                Avec l’HyperThreading, on pourrait se débarrasser de cette barrière en attribuant un thread au serial device. Il dormirait tranquillement dans son coin et quand un IRQ se pointe, le thread envoie une instruction pour copier le byte et une autre pour le faire se rendormir. De cette manière, on pourrait envoyer des gigabytes de données au travers du port série :-)

                                Cette partie sera notamment utile pour le blitter lors de l’intégration de l’AGA afin de le faire tourner en parallèle sans devoir systématiquement envoyer des centaines d’IRQ et se taper un overhead de malade.

                                On peut aussi très bien l’imaginer pour un stack réseau, l’USB, etc. Ce n’est donc pas juste un gimmick mais bien un outil qui sera nécessaire pour la suite.

                                #18313
                                gibs
                                  • Level 9
                                  • Messages : 978

                                  L’espace libre restant est donc réservé à Pamela ?  :unsure:

                                  :heart: Team Apollo :heart:

                                  #18314
                                  Staff
                                  Jim Neray
                                    • Level 22
                                    • Messages : 7030

                                    @Crisot : Je viens de me rendre compte que j’avais dis une énorme bêtise. Le 603e est à même fréquence plus faible qu’un 68060 en entier. J’avais fais un raccourcis éhonté et honteux en considérant que le 601 étant l’ancêtre du 603 il devait être bien faible … Oops  :whistle:

                                    Pour l’AmigaOne et tout le toutim on est effectivement totalement hors sujet  :yes:

                                    @Gibs/Tuko : Bonne question pour Pamela. Et surtout quid de l’AGA sur A500 du coup pour les V2+. :scratch:

                                    A500 - A500 Plus - A600 HD - A1200 - A2000 - A4000T - CD32 - C=64 - 1040STE - CPC6128
                                    Mon Amiga 500 Plus : A590, 2MB Chip, 2MB Fast, HD 1,2GB, Floppy ext.
                                    Mon Amiga 1200 : Blizzard 1220/4, 2MB Chip, 4MB Fast, HD 80GB, Overdrive CD

                                    - Micromiga.com - La boutique Amiga -
                                    #18316
                                    TuKo
                                      • Level 5
                                      • Messages : 214

                                      @gibs/Tuko : Bonne question pour Pamela. Et surtout quid de l’AGA sur A500 du coup pour les V2+. :cry:

                                      Pour l’instant, pas d’inquiétudes pour Pamela ;-) elle sera de la partie…

                                      Par contre, il est évident que AGA+FPU Lite ne seront pas possibles en même temps dans le FPGA de la V2. On peut donc imaginer un core AGA+FEMU (100% software) et un autre core sans AGA avec FPU Lite (hybride).

                                      Exemple : https://www.youtube.com/watch?v=q7Ye2c5K8GI

                                    Partager sur vos réseaux sociaux préférés :
                                    Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
                                    Affichage de 15 réponses de 16 à 30 (sur un total de 55)
                                    • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.