La fin de la communauté AMIGA ?

Forum Amiga Divers La fin de la communauté AMIGA ?

Ce sujet a 95 réponses, 19 participants et a été mis à jour par  Ancien Membre, il y a 4 mois et 3 semaines.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 96)

Partager sur vos réseaux sociaux préférés :
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

  • Auteur
    Messages
  • #50739

    Ancien Membre
    • Level 5
    • Messages : 203

    Depuis plusieurs mois, les annonces et développement s’enchainent.
    Jamais l’AMIGA n’avait été autant plébiscité, depuis la chute de Commodore, aux niveaux matériels et logiciels. Des cartes FPGA V4 soutenu par la Team Apollo aux boitiers et touches produites par A1200.net, les nouveaux claviers à base de switchs Cherry Mx  annoncé par Kipper2k, la réplique de la carte mère A1200 par  John « Chucky » Herte, ainsi que L’A4000+ Alice.
    De la CD32 au CDTV, aucune machine n’est oublié par les différents projets aujourd’hui.

    Commodore Amiga: The computer that changed the universe

    Mais la communauté est de moins en moins active malgré une moyenne de 25 sujets d’actualité par semaine sur l’AMIGA. Avec autant de sujet, on ne peut que se féliciter de l’activité autour de cette machine tant aimer depuis plus de 34 ans. Alors cette communauté est telle plus actrice que spectatrice ? Est ce un changement générale, une prise de consciente ? Ou plutôt qu’elle est plus enclin à regarder Netflix.
    Pour paraphraser Fox Mulder : « Toutes les preuves du contraire nous ont laissé dans l’expectative. »

    Proxima 3 (AmiWorx) Proxima 3 (AmiWorx)

    Sans parler de l’achat et revente du matériels AMIGA dont le sujet est très discutable dans sa forme comme dans le fond. Dont les prix sont prohibitifs et propulsés par la collectionnite* du retro.
    Avec les différentes problématique entre un AMIGA 68K, PPC, l’AMIGA nouvelle génération et l’émulation. Impossible de trouver qui a tord ou raison !
    Une chose certaine, l’utilisateur a l’embarra du choix mais à quel prix ?Prefere AMIGA

     

    La grande disparité de traitement des différentes acteurs de la communauté qui ont été littéralement évincés, spolié et que l’on ne se souci plus. Toutes ces personnes qui viennent sur les site AMIGA mais qui ne partage plus, qui regardent l’actualité est qui ne commente plus. Dans une ambiance silencieuse, ils attendent un renouveau ou la triste fin de cette communauté qui fait parti d’une histoire révolue.

    Pour conclure, le futur n’est pas là ou on l’attends mais plutôt là ou nous sommes.

    AMiGA

    *collectionnite , nom féminin
    Sens 1    Propension à collectionner de manière compulsive, donc totalement incontrôlée.



    #50749
    Staff
    Zarnal
    Zarnal
    • Level 15
    • Messages : 2580

    Trop de hardware au détriment du soft, cela se disperse trop de hard opposés… 68K plus ou moins accélérés, PPC, Vampire, sans compter les OS.

    Il suffit de regarder les autres machines pour s’en convaincre, beaucoup de progression (C64,CPC,ST/STE). Sur Amiga, on ne s’intéresse plus trop à la machine sortie du carton mais plutôt à ses extensions diverses et variées en vue d’améliorations. C’est, à mon avis une des sources du problème. Sans compter les divergences d’opinions qui peuvent constituer une sorte de  » malaise  » à force. On se retrouve avec des prises de becs fréquentes (chacun souhaitant défendre sa crèmerie :yahoo: ) ce qui ne donne plus forcément envie de poster aux nouveaux et même aux anciens. Beaucoup restent passifs  :unsure:

    A1200 Commodore mutant " FrankenAmiga" + 68040 + 8MO + SD 8go - CM A1200 complète ESCOM. HD 20MO. Mon meilleur et seul A500 : WinUae.

    #50761
    Jeeg
    Jeeg
    • Level 4
    • Messages : 107

    Pas tout à fait d’accord, comme cela a été dit, ça bouge pas mal côté hardware et même software ce qui est très positif. Les publications sont conséquentes mais elles tournent souvent autour de ces deux domaines et majoritairement côté informations jeux.

    Mes centres d’intérêts tournent plutôt autour du développement et du coup je poste pas énormément mais personnellement, je viens quotidiennement sur Amiga France et d’autres (Amiga Impact, WarmUp etc.).

    L’important est que le vivier reste conséquent et se renouvèle même si une plus grande diversité des publications serait un plus. J’en profite pour remercier les créateurs de ces sites et les piliers que sont Aladin, Tarzin, Zarnal, BatteMan et tous les autres que j’oublie.

    Bon continuation et longue vie à cette communauté. :-)

     

    #50764

    Ancien Membre
    • Level 5
    • Messages : 203

    Dans cette communauté, la cohésion est une illusion. Combien d’acteurs majeur sont parties a cause de l’esprit qui règne dans la communauté ?
    Et pourtant, ces personnes apportaient une valeur ajouté importante.
    Aujourd’hui, des projets sont en cours de réalisation mais très peu soutenu.

    Quoique l’on puisse en dire, la communauté AMIGA n’existe pas réellement. C’est plus une division autour du système d’exploration AMIGA.

    L’avenir de l’AMIGA n’existe pas car cette communauté est divisée en plusieurs sous groupe. Aucune cohésion possible !

    D’un point de vue plus globale, c’est un triste constat.

    #50768

    Baptiste
    • Level 1
    • Messages : 23

    Bonjour,

    Si l’on regarde un groupe comme Amiga Pour Toujours and Beyond sur FB, on remarque qu’il y a un nombre important de membres inscrits. Mais dans les faits, on doit être une vingtaine à tout casser à échanger régulièrement sur ce groupe. On peut donc se poser la question de l’intérêt de s’inscrire à un groupe sans y participer.

    La réponse est peut-être qu’il n’y a que peu d’intérêt pour les sujets abordés. La majorité des membres sont bloqués en 1987 et n’ont d’intérêt que pour les jeux de l’époque. Ils ne s’intéressent ni au matériel, ni aux nouvelles productions. Postez un article sur The Shadow Of The Beast, et vous verrez apparaître des commentaires de membres que l’on ne voit jamais.

    A l’instar de ces nostalgiques invisibles, d’autres fantasment d’un nouvel avenir pour l’Amiga, un avenir qui verrait l’Amiga revenir sur le marché du multimédia. Et pour arriver à leurs fins, ils n’hésitent pas à dénaturer l’Amiga, en le transformant petit à petit en une machine « boostée », avec carte graphique de la mort, des Mo de RAM et des unités de stockages farfelues.

    Du coup, les fans de la première heure ne s’y intéressent pas non plus. Ils sont même perdu entre les vieux Amiga et les nouveaux. Les Amiga NG sont-ils encore des Amiga, ou de vulgaires PC bas de gamme avec le logo Amiga dessus.

    Et il y a quelques membres qui ne veulent que prendre du plaisir sur Amiga, s’investir en développant du logiciel et partager leur passion. Mais on ne va pas se mentir. En face, il y a une communauté exigeante, ambitieuse, qui ne supporte pas « l’amateurisme ». Mais bizarrement, lorsqu’une production est de bonne qualité, leur enthousiasme est de courte durée.

    Je prend l’exemple de Barbarian+, qui malgré sa qualité, est presque passé dans l’oubli quelques mois après sa sortie (sur les groupes, on en parle quasiment plus).

    Et le cas de l’auteur de Coco Banana, qui s’est récemment fait allumé (de manière assez humiliante d’ailleurs) car il utilisait des Assets dans son jeu qui ne lui appartenait pas. Justifiée ou pas,  je trouve que la réaction de la Communauté était assez exagérée (avec des propos assez violents). Et tout cela pour un jeu qui, au final, intéressera certains que 30 minutes (le temps de faire une vidéo YouTube pour alimenter sa chaîne). Cela ne donne pas l’envie à un développeur de s’investir pour une si faible reconnaissance.

    C’est une communauté qui est surtout dans l’attente d’un événement qui redonnera ses lettres de noblesse à l’Amiga, pépère derrière son écran. Une paresse qui risque de voir l’Amiga finir au rang des machines légendaires, rigolote à faire fonctionner 1 ou 2 fois (histoire de se faire un Lotus), mais sans plus d’intérêt.

    #50773

    Baptiste
    • Level 1
    • Messages : 23

    L’important est que le vivier reste conséquent et se renouvèle..

    Oui enfin, si c’est pour avoir une communauté (« un vivier » comme tu dis) peuplée de gens qui n’expriment rien, cela n’a aucun intérêt. Si on choisi de faire partie d’une communauté, faut s’y investir un minimum.

    #50794

    Ancien Membre
    • Level 5
    • Messages : 203

    Tout a fait d’accord avec toi Baptiste, tu as bien résumé.

    Développer sur AMIGA est réellement très éprouvant !

    Peut être qu’il faudrait développer sans avoir aucune attache avec la communauté.
    Publier, éditer son jeu vidéo, son matériels, ect, de façon publique.

    Pour paraphraser un ancien acteur talentueux de la communauté : « Tu leurs dois rien à ces mecs ».
    Ce qui est tout à fait juste  :good:

    #50832
    Staff
    Jim
    Jim
    • Level 17
    • Messages : 3957

    A la question la communauté est elle scindée ? La réponse est oui. Ca a commencé en 1992 avec l’AGA et avec l’opposition du 500 et du 1200. Ca a continué avec l’aberration du PPC parce que si Apple l’avait fait c’était certainement le bon choix. Sans parler de la guerre intraseque AMigaOS4/MorphOS. Puis AROs et compagnie … En fait plus chacun est parti dans son délire de ce que devait être la suite de l’Amiga plus on s’est scindés et divisés.

    Le parti pris d’Amiga France est de se concentrer sur ce que l’on va appeler les vrais Amiga historiques à base de 68k et pensés dans les années 80/90, le reste n’étant que des visions divergentes et s’éloignant du concept initial. Qu’il y ai des cartes accélératrices, de la ram a gogo et des cartes graphiques n’est pas un soucis car l’Amiga est ainsi conçu depuis son origine. Il doit être extensible et évolutif. On a inventé les ports Zorro pour ca et le 1200 (par exemple) est sortit avec une trappe ventrale dans le but de pouvoir l’accélérer. Bref on est pas contre nature et on respecte le cahier des charges d’origine même si les extensions sont du 21ème siècle.

    Concernant l’implication de la communauté tu as raison. Je le constate de toute part. Sur Amiga France par exemple la participation est minime en comparaison de l’activité réelle et du nombre de visiteurs uniques quotidien. Côté dev également, avec Xbench par exemple où chaque mise à jour est assez massivement téléchargée alors que les retours sont assez peu nombreux. (Quoique depuis le début de l’année je dois avouer avoir beaucoup de retour principalement par mail)

    Ca peut être un peu frustrant je comprend ce que tu veux dire mais en suivant les statistiques de prêt on se rassure sur l’intérêt que suscite ce que l’on fait. Mais quoi qu’il arrive la communauté est encore là et plutôt massive compte tenu de l’âge de la machine.

    A500 Plus - 2Mo de Chip - 128Mo Fast - 8Gb CF - 68080@78Mhz (Vampire V2+ inside)
    A1200 - 256Mo Fast - 80Gb HD - 68060@96Mhz - Delfina DSP - Wifi PCMCIA

    #50859
    DualG4
    DualG4
    • Level 3
    • Messages : 76

    Je pense que la communauté Amiga n’est pas différente de beaucoup d’autres communautés sur internet: il y a beaucoup plus de gens qui consomment que de gens qui participent activement. Mais là, ça se voit davantage car cette communauté est assez restreinte, donc le nombre de contributeurs l’est tout autant. Malheureusement comme dans les autres communautés internet, le bashing est devenu un sport et le fait que des technos aussi différentes existent dans le monde Amiga (classic, powerpc, ng, fpga, émulateurs) n’arrangent pas les choses: il est parfois difficile de simplement émettre son opinion (j’en profite pour dire que pour moi, le vrai successeur d’AmigaOS 3.x aurait dû être BeOS :-p )

    Je fais (malheureusement) partie de la première catégorie de la communauté : je consulte très fréquemment AmigaFrance, je participe très peu (mais j’aime croire que lorsque mes Amiga seront enfin de retour à la maison, je participerai davantage car j’ai essayé Amibian, fs-uae, winuae, et franchement, ça n’a aucune saveur).

     

     

    Amiga 500 rev8 1.5Mo Chip + ACA500Plus
    Amiga 1200 + MBX1200z (8Mo/68881) + CF 4Go

    #50863

    Ancien Membre
    • Level 5
    • Messages : 203

    A la question la communauté est elle scindée ? La réponse est oui. Ca a commencé en 1992 avec l’AGA et avec l’opposition du 500 et du 1200.

    Pourrais tu étayer tes propos ?
    A l’époque, je suis passé du A500 au A1200, je participé à plusieurs Demo Party en Europe et je n’ai jamais entendu parlé de cette opposition.

    Personnellement, A1200 est un vrai évolution du A500 sauf au niveau du son qui aurait du être 8 voix et disposé d’un port midi en natif.

    La suite logique aurait été un AMIGA à 500Mhz* proposer par Eagle. Personnellement, j’ai arrêté de rêver d’un hypothétique nouvelle AMIGA en 1997.

    *AMIGA DREAM Numéro 36 – Janvier 1997.

    Aujourd’hui, la seule alternative de l’AMIGA est son système d’exploitation.
    AROS est la meilleure solution à long terme du point de développement et utilisateur.
    Il faut s’affranchir du matériel car il est impossible de rattraper le gouffre technologique des ordinateurs actuels.Au plus fort de l’AMIGA :
    « Pendant l’hiver de 1995, Aaron Digulla en eu assez de cette situation et envoya un RFC (Request For Comments) à la mailing list d’AOS dans laquelle il demanda ce que devait être la base minimale commune. Plusieurs options eurent été données et la conclusion fut que presque chacun voulait voir un OS libre et compatible avec AmigaOS 3.1 (Kickstart 40.68) sur lequel d’autres discussions pourraient être basées, pour voir ce qui est possible et ce qui n’est pas.
    Ainsi le travail commença et AROS naquit. »
    Source http://aros.sourceforge.net/fr/introduction/



    #50876

    Baptiste
    • Level 1
    • Messages : 23

    Ce n’est pas le sujet principal, mais comme quelques uns ont donné leurs attentes vis à vis de l’Amiga voici la mienne :
    « Ne touchez à rien ! Il est très bien comme ça. »

    Continuer à faire évoluer l’Amiga 1200 (même si cela était prévu initialement), oui mais vers quoi ? Si c’est pour avoir les mêmes logiciels que ceux que l’on peut déjà avoir sur un PC bas de gamme, c’est quoi l’intérêt ?

    A part le plaisir d’investir une blinde en matériel pour que son Amiga 1200 arrive à faire tourner un jeu en 3D moderne, je ne vois pas.

    Et pardon si vraiment ça crispe certain, mais les derniers OS sur Amiga ressemblent beaucoup à Linux, dans son ergonomie, la forme de ses fenêtres et sa console de commande. Franchement, j’ai l’impression d’être devant un PC, mais au prix d’un Mac Book e

     

    #50877
    Staff
    Aladin
    Aladin
    • Level 21
    • Messages : 6930

    L’erreur de Commodore est d’avoir mis un clavier, un port d’extension et un workbench à ses consoles de jeu.

    #50879

    Ancien Membre
    • Level 5
    • Messages : 203

    L’erreur de Commodore est d’avoir mis un clavier, un port d’extension et un workbench à ces consoles de jeu.

    Commodore aurait du sortir la CD32 [09/1993 | 2300 frs] bien avant A1200 [10/1992 | Prix 3490 frs].
    C’était la première fois que sur AMIGA, on pouvait avoir une manette avec 6 boutons. La CD32 est arrivé bien trop tard malheureusement.

    Et surtout, ne pas commercialiser cette console inutile le Commodore 64 Games System [12/1990 | Prix]

    #50880
    Staff
    Zarnal
    Zarnal
    • Level 15
    • Messages : 2580

    L’erreur de Commodore est d’avoir mis un clavier, un port d’extension et un workbench à ces consoles de jeu.

    Commodore aurait du sortir la CD32 [09/1993 | 2300 frs] bien avant A1200 [10/1992 | Prix 3490 frs]. C’était la première fois que sur AMIGA, on pouvait avoir une manette avec 6 boutons. La CD32 est arrivé bien trop tard malheureusement. Et surtout, ne pas commercialiser cette console inutile le Commodore 64 Games System [12/1990 | Prix]

    Elle n’aurait eu du succès que chez certains fans d’Amiga  » 32 bits  » ou non. :unsure: La concurrence proposait déja mieux et moins cher (rappel : une SFC nue d’import c’était 2490 francs), la MD et d’autres étaient déjà disponibles en France. :unsure:

    Je vois mal oscar face à sonic ou quackshot. :unsure:

    Pour s’en convaincre il suffit de comparer Flink MD/CD32 même si il s’agit d’un portage coté CD32.

    De plus, on n’aurait certainement pas échappé aux portages du 500.

    A1200 Commodore mutant " FrankenAmiga" + 68040 + 8MO + SD 8go - CM A1200 complète ESCOM. HD 20MO. Mon meilleur et seul A500 : WinUae.

    #50881

    Ancien Membre
    • Level 5
    • Messages : 203

    De plus, on n’aurait certainement pas échappé aux portages du 500.

    Si C= n’avait pas commercialisé cette daube C64 Games System, il aurait pu se focaliser sur la CD32 bien avant 1990 et sortir la console avec bien plus de jeu intéressant.
    La CD32 est aussi un lecteur CD Audio et Photo pour un prix très attractif.

Partager sur vos réseaux sociaux préférés :
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 96)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.