PUSH-OVER: Pourquoi vous devez …. manger des QUAVERS!


Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

« Salut les Kids! Moi c’est Colin Curly. Et voici mon fidèle ami G.I.Ant. J’espère que vous êtes bien sage. Pour Noël vous allez me faire le plaisir de bien vous laver les mains et d’arrêter de vous goinfrer de sucreries! Mangez plutôt des QUAVERS! Leur goût est si bon … hmmm… SCRUNCH! »

Avec ce titre nous allons aborder un thème qui récure les lisses parois des cerveaux non abreuvés à l’huile qui rentre dans la fabrication des QUAVERS.

 

A savoir: Les médias ont-ils leurs place dans les jeux vidéos?

Nous tacheront également d’apporter un début de réponse à l’éternelle question:

Quel est le plus grand jeu de réflexion de l’Amiga?

D’une manière générale, on peut s’accorder à dire que le Grand, l’Inégalable, le Passionnant LEMMINGS a creusé un sillon à sa sortie en officialisant un genre alors peu exploité. Bon nombre d’éditeurs s’y sont donc engouffrés pensant exploiter ce nouveau filon des jeux de réflexion. Mais beaucoup se sont cassés les dents a tenter de rivaliser avec le maître. Et seulement une petite poignée de ces jeux ont réussis à se faire un nom et à ébranler quelque peu « Le Prestigieux ». Aujourd’hui on va manger des QUAVERS! … heu on va revenir sur l’un d’entre eux:

 

Fiche technique:

 

Année de sortie: 1992
Développé par: Red Rat
Édité par: Ocean (Erbe pour l'espagne)
Nombre de disquettes:
Nombre de joueurs (max):
Système: ECS/OCS
Conversion: Atari ST - PC (dos) - Super Nes

 

Sous ses airs de petit jeu de réflexion bien sympathique vous présentant une fourmi engagée ainsi qu’un chien fou, accro aux chips, qui vont vous entrainer dans un engrenage sans fin, se cache une étude visant à démontrer la capacité de réflexion lorsqu’on a faim! Accessoirement, vous allez voir des constructions de dominos prêt à tomber… partout! Où que vous soyez! :wacko:

 

De quoi s’agit-il?

Ce chien, à mon avis… il en a trop pris Trop Pris!!!

  MANGEZ DES QUAVERS!!!

Saura-t-on un jour, avec exactitude comment tout cela a commencer? Hmmm… pas sur. A moins bien sur de pouvoir mettre la main sur les dossiers confidentiels du Pentagone et de la C.I.A., nous ne sauront certainement jamais pourquoi cette fourmi nommé G.I.Ant à la force sur- heu… « fourmiéenne » ? décide d’aider un gros toutou nommé Colin Curly qui était alors un agent sous couverture, se faisant passer pour une mascotte d’une célèbre marque de chips – MANGER DES QUAVERS! – d’outre-Manche. Ce dernier tentait-il de confondre G.I.Ant, en laissant tomber malencontreusement tous ses paquets de chips dans un trou de fourmilière? Les paquets contenaient-ils de précieux micro-films? Mystère…

Toujours-est-t-il qu’ici, on a à faire à un jeu de réflexion original, on ne peut plus simple dans son approche, et résolument technique dans son exécution. On vous propose de contrôler une fourmi qui peut soulever et déplacer des dominos aux différentes propriétés afin de les aligner pour ensuite les faire tous tomber dans un temps imparti. Bon dit comme ça… ça paraît léger. Mais j’aurais pu dire ça pour Lemmings: Vous dirigez des petites créatures aux différentes propriétés afin de les amener (en vie) à la porte de sortie dans un temps imparti. Cela fait plusieurs références à Lemmings, mais c’est tout naturel, ces deux titres partagent beaucoup:

  • le côté casse-tête grisant et accrochant à souhait.
  • l’originalité (les deux l’étant à leurs sorties respectives).
  • le petit côté attachant que l’on peut avoir pour ces « petits héros » protagonistes.
  • Ah, et le principe de faire emprunter la sortie aux personnages respectifs dans un temps imparti pour accéder au niveau suivant.
  • Un gros paquet de niveaux pour vous occuper. (100)!
  • Et enfin les spécificités techniques des Lemmings d’un côté, et des dominos de l’autre.

C’est quand même quelques points communs, vous en conviendrez.  

 

 

« Vous avez un p’ tit creux… MANGEZ DONC DES QUAVERS!!! Ils sont si doux et croustillants à la fois… hmm un régal pour les papilles. Offre exceptionnelle du moment: Pour 3 séries de dominos tombés, un paquet offert! » Offre non cumulable.  Valable jusqu’au 31/12/2048.

 

Ici, une bonne partie du déroulement d’un niveau se fait dans l’élaboration et la mise en place des dominos jusqu’à la fameuse poussée initiale (une des possible traduction de « Push-Over »). Et après il n’y a pratiquement plus rien à faire que se rendre à la porte de sortie. Contrairement à Lemmings dans lequel tout un tas d’actions jalonneront votre cheminement vers la sortie. Mais je reviendrait là-dessus plus tard…

A votre avis, trop haut ou pas?

Ensuite, point important: tout les niveaux sont en un seul écran fixe! Autrement dit, pas de scrolling pour des niveaux à rallonge comme dans (encore une fois) Lemmings. C’est ce qui donne d’ailleurs certainement un point de critique qu’il m’est arrivé d’entendre de temps à autre, c’est à dire que les sprites sont plutôt petits. Ah cette folie des grandeurs! Que voulez-vous… l’être humain est incorrigible… il lui faut toujours plus grand! Ça me fait penser… faudra que je revérifie la taille des sprites dans Lemmings:-p

Cela n’empêche que tout est parfaitement visible, des petites animations loufoques de G.I.Ant aux superbes chutes de dominos que vous produirez. Tout cela en un seul écran. Ainsi on visualise facilement, en à peine quelques secondes, l’énigme s’offrant à nous. (N’hésitez pas à cliquer sur les images pour mieux vous rendre compte)

En parlant d’animation vous aurez droit, outre les facéties de votre fourmi en cours de jeu, à de rigolotes petites séquences animées pour l’intro (voir bandeau précédent), et en guise d’interlude lorsque vous changez de monde. Vous verrez également des écrans animés, dans le menu et entre chaque niveau pour le mot de passe, dans lesquels vous constaterez l’efficacité des fourmis. Côté graphismes, c’est assez coloré et l’ensemble est correct. Pour le son, les bruitages sont très sommaires et les différentes musiques (une pour chaque monde soit 9 en tout) sont: bien pour certaines et oubliables pour d’autres… et si vous voulez vraiment savoir, elles ne restent pas forcément en tête contrairement à celles de Lemmings. C’est sur… à l’exception de la musique du menu. Elle, c’est une autre paire de manche! Je vous laisserai juger par vous même… elle est toute bête mais vous verrez au bout d’un moment.

De ce point de vue là, dans l’ensemble,  le soft se défend… mais ne casse pas la quatrième paire de patte d’une fourmi! :-p Il est évident que sa force réside dans le casse-tête en lui-même.

 

Quelques points de règles … et conseils:

  • Vous n’avez droit qu’a une seule poussée! En cas d’échec… c’est la faim! Ouvrez donc un paquet de QUAVERS! Ça ira mieux. :yes:
  • Pour valider un niveau, il faut obligatoirement faire tomber en dernier le domino « gachette » (« trigger » si vous lisez Shakespeare) et…
  • … que votre fourmi franchisse la porte de sortie dans les temps.
  • Au début d’un niveau, localisez donc le domino gachette et la porte de sortie pour échafauder votre plan.
  • Le pouvoir magique du carnet et du crayon sera votre meilleur atout … pour noter les mots de passe des 100 niveaux!
Ben oui … repérer le domino « gachette ». OK… mais il est où là!

Petite précision importante, pour les plus feignassoux… si-si ne vous cachez pas j’ vous vois dans le fond là-bas! :-p Vous n’aurez pas à manipuler tout les dominos d’un niveau. Il faudra seulement en déplacer quelques uns pour arriver à un enchainement cohérent. Bon, disons que des fois ils y en aura un peu tout de même… mais jamais tous!

« Je comprends rien à tout ces dominos! » :scratch:

« C’est normal p’tit… tiens, manges des QUAVERS! Ca ira mieux. » ;-)

Les concepteurs ont créé un petit panel de dominos aux particularités … biens étonantes! Pour le coup, tout à fait original également. Chapeau les gars!

Comment ça marche?

Il y aura des dominos qui continuent de tomber et d’avancer sans cesse à moins de se retrouver bloqués ou de tomber dans le vide. Des qui vont exploser! Laissant un trou béant… ça tombe bien, il y en a qui font office de pont! Certains se prendront pour des ascenseurs et grimperont tout droit pour aller tomber … au plafond! Des « retardeurs »… d’autres qui se prennent pour un mur inamovible etc… Bref de quoi bien vous amusez et vous faire tourner en bourrique! Tous ayant une fonction très spécifique à la résolutions des énigmes. Vous allez voir, c’est futé et tordu à la fois! Mais toujours grisant. Bon faut aimer les casses-têtes évidemment… sinon je vous en voudrais pas, allez faire un p’tit SPEEDBALL!

Une traduction o p’tits auniont!

Une des difficultés sera bien entendu de connaitre chaque dominos. A tout moment vous pouvez presser la touche P ou F1 pour mettre en pause et voir un petit tableau nominatif des dominos. Ce dernier vous donnera seulement leurs appellations. Alors leurs noms sont parlant dans l’ensemble mais…ce n’est pas assez explicatif, c’est vrai. :unsure: D’autant que les symboles ornant les dominos ne sont pas vraiment représentatif de leurs fonctions non plus (contrairement à Lemmings). En fait ils servent juste à les différencier. C’est un choix discutable, mais certainement explicable par la petite taille des dominos. Ou alors, c’est juste que c’est le code couleur de la C.I.A. …et qu’on est pas initié! :lol: Mais rassurez vous une fois que vous les aurez manipulé un peu ça viendra tout seul et ce tableau vous suffira d’aide mémoire. Et si cela peut vous rassurer, quand on l’a connu à l’époque sans la notice, on y arrive très bien. D’autant que le jeu est très progressif. Sinon il vous faut consulter la notice. Tout y est bien expliqué mais, par moment vous verrez la traduction laisse un peu à … rigoler. Je vous la met en lien ici.

 

Une difficulté non punitive.

Pour réussir un niveau il faut faire chuter tout les dominos dans le temps limite. Il s’agit d’un compte à rebours, mais lorsque celui-ci tombe à zéro, l’action ne s’interrompt pas! Ce qui permet de continuer, de réfléchir à sa stratégie et (ou) de laisser se dérouler une cascade en cours, permettant de voir si elle est viable ou pas. Ne reste plus alors qu’a refaire dans les temps. Deuxième point visant à encourager la progression plutôt que de la « casser »: Les jetons.

A 4 secondes près… c’est pas de pot ça! Heureusement, il y a les jetons.

A la suite d’un niveau réussit, vous gagnez un jeton. Ces derniers ont deux fonctions très intéressantes: La première: En cas d’échec (de mauvais agencement) après votre poussée, utiliser un jeton équivaut à revenir en arrière précisément juste avant votre poussée! C’est Retour vers le Futur! Ainsi vous pouvez faire une modif ou deux sans avoir à tout réagencer. Mais cela vous redonne seulement le temps que vous aviez à ce moment précis. Autrement dit: si vous en aviez déjà trop perdu … :unsure:. Cela vous permet tout de même de vérifier le tout. Deuxième utilisation: Si votre agencement est bon, mais que vous avez mis trop de temps, utilisez le jeton validera tout de même votre niveau! Pour couronner le tout, si vous êtes perdu et en « dépassement de temps » et que vous appuyez sur la touche P ou F1, vous aurez droit à un petit tuyau pour vous mettre sur la voie! Cool non?! Si tout ça, c’est pas du sacré coup de pouce je ne sais ce qu’il vous faut!

 

Bon finalement, ils ont quel goût ces chips?

 

  •  Concept et prise en main ultra simple, original et très accrocheur qui va vous occuper un bon moment!
  •  100 niveaux. YES!... mais je vous jure que c'est pas assez! Et pas l'ombre d'une extension...:cry:
  •  Les différentes phases animées et les mimiques de G.I.Ant.  
  •  Quelques ralentissements à l'écran de menu.
  •  La courbe de difficulté progressive et les jetons.
  •  Le code couleurs des dominos qui n'est pas intuitif. Il faut un peu de temps.
  • La musique du menu.
  •  De très (trop?)simples bruitages.
  •  Un paquet de QUAVERS offert si vous lisez cet article en entier!
  • Si vous ne lisez pas cet article en entier, vous serez contraint de m'offrir 5 paquets de QUAVERS!

 

Je vous ai parlé de la super offre promo pour 10 ans de paquets de QUAVERS?

Non? Regardez bien dans le fond de votre paquet!

Bon je pleurniche sur le fait qu’il n’existe pas d’extension à se mettre sous la dent, mais il faut savoir d’une part qu’il y a tout de même eu une suite l’année suivante:

One Step Beyond

Malheureusement, le principe n’est plus du tout le même! :cry: Et d’après certaines critiques, il à tout simplement l’air… moins bon.

Et d’autre part, un remake a été réalisé en 2012:

Push Over SDL

Une des pubs de l’époque. Ici dans le Tilt n°103 d’avril ’92

Avec de nouvelles fonctions… de nouveaux dominos… et de nouveaux niveaux! Mais aussi des graphismes… (je sais vous allez dire que je chipote là!) trop moderne à mon goût. :unsure: Oui bon ben ça va! J’vous entends déjà râler… j’ai jamais dit que j’étais objectif! :-p

Évidemment un jour, il faudra que je teste tout ça… pour leur laisser une chance et ne pas passer à côté. Mais là je reste sur une déception simple, explicable par les médias de l’époque. A sa sortie la réception du jeu a été très bonne et beaucoup (pour ne pas dire tous) étaient persuadés et clamaient que l’on allait vivre une « Push-Over Mania » donnant naissance à tout un tas de petits! Et à l’époque je m’en suis convaincu.

 

 

Avant de finir avec quelques images pour vous allécher, je voudrais revenir rapidement sur ce que je disais au début sur le principe qu’il n’y avait presque plus rien à faire après avoir effectué votre poussée. C’est le cas pour les débuts du jeu. Hormis, bien sur, pour se rendre à la porte de sortie… ce qui ne sera pas toujours évident. Mais très vite vous constaterez que les développeurs ont fait les sadiques! :lol: Vous serez dans l’obligation, bien souvent, d’aller chercher un domino à tel endroit, pour le placer ailleurs… et ce alors que la cascade a commencée! Déroutant au début, mais tout simplement génial au final. Et il y aura même plus… Bon là encore, prévoyez la lotion capillaire. Car comme l’explique à merveille le truculent Gros Nenesse (dans sa vidéo dediée que je vous encourage à savourer), sur la boîte du jeu il est subtilement mentionné en tout petit « this game is no

PUSH-OVER« .

La traduction étant alors: Ce jeu, n’est pas un jeu d’enfant!

Ah ben, ils nous avait prévenus pourtant! :-p

Bon allez, c’est pas tout ça… mais j’ai du domino à aligner moi! :bye:

 

Ça, c’est quand on ne fait pas gaffe à « comment prendre la sortie »!

 

Ah…de somptueuses catacombes. Ne me dîtes pas que vous n’avez pas envie d’aller les visiter!

 

 

Non… ce n’est pas un domino spécial. Ou alors sa particularité c’est d’être ramassé à la pelle! :lol:

 

 

Sont pas gentille ces fourmis? En plus elles connaissent les chiffres!

 

 

Vite vite! C’est commencé!

 

 

P.S.: Alors dans l’ordre:

Oui, les médias ont leurs place SI c’est pour nous offrir un bon jeu!

Et, ce n’est pas lui le plus grand jeu de réflexion. Mais il vaut le détour.

 

 

 

Le poil n°4789
Un des rares à ne pas avoir été en contact avec des petits éclats de QUAVERS sur la barbe de Mutt2828
Sources: Tilt – Joystick – Génération 4 – HOL & Gros Nenesse
Images: Tilt & Mut Prod.

PUSH-OVER: Pourquoi vous devez …. manger des QUAVERS!

  • Ce sujet contient 1 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Mutt2828, le il y a 9 mois et 1 semaine.
  • Créateur
    Sujet
  • #107686
    Staff
    Mutt2828
    • Level 14
    • Messages : 2468

    Extrait de l’article :

    « Salut les Kids! Moi c’est Colin Curly. Et voici mon fidèle ami G.I.Ant. J’espère que vous êtes bien sage. Pour Noël vous allez me faire le plaisir de

    L’article complet est disponible ici : https://www.amigafrance.com/push-over-pourquoi-vous-devez-manger-des-quavers/

    Très belle chute Bud!

1 réponse (sur un total de 1 )

Partager sur vos réseaux sociaux préférés :
Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

  • Auteur
    Réponses
  • #107688
    Staff
    Mutt2828
    • Level 14
    • Messages : 2468

    Alors en extra bonus, je vous livre ici ce qui aurai du être la véritable intro de ce petit test:

    Avant de commencer, il faut que je vous raconte une petite anecdote.
    Ce matin, en me levant, j’ai maladroitement fait tomber mon réveil. Alors qu’il se brisait au sol dans un fracas trop démonstratif à mon goût matinal… j’ai vu gicler un ressort et aller percuter une statuette qui s’est mise à vaciller quelques secondes avant de finir par tomber à la renverse sur une pile de CD posés négligemment à côté. Le poids de la statuette fit immanquablement tomber l’un des CDs par terre, le faisant casser son boitier et éjecter le dit CD qui se lança dans un ballet artistique, tel une danseuse étoile tourbillonnant sur elle-même…
    S’ensuit alors un éclat de colère (matinal lui-aussi) en voyant que, bien entendu le CD avait fini par tomber sur la mauvaise face, comme pour une tartine!
    D’un pas auguste j’allais pour le ramasser en oubliant la charmante poutre qui non content de soutenir le toit, a décidé ce matin même de se mettre en travers de mon chemin. BONG!
    En me réveillant une deuxième fois donc, la première chose que je vis, fut un paquet de chips au fromage qui traînait sur une étagère. Soudain, ce fut la révélation… J’avais Faim!
    Il me fallait manger pour me remettre de mes émotions. Quoi de mieux alors que d’attraper un vieux mag de l’époque et de m’y replonger en grignotant quelques chips!
    Pour info, le mag en question était le n°28 de juin ’92 de Joystick… avec en couverture: PUSH-OVER!

    :-p

    Ah et un dernier petit conseil:

    Lorsque vous êtes en train d’élaborer votre plan, G.I.Ant et ses cris d’impatience peuvent être, à la longue … usant! :rant: Et si vous mettez pause, le tableau des dominos couvrira tout l’écran. :unsure:

    Donc l’astuce, c’est de placer la fourmi en position « prête à pousser ». Et là vous ne l’entendrez plus et pourrez réfléchir sereinement! :good:

    Ou alors vous coupez le son! :lol:

    ;-)

     

    Très belle chute Bud!

Partager sur vos réseaux sociaux préférés :
Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
1 réponse (sur un total de 1 )
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.