Contes De Noël


Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

LE GRAND TRONC

 

Il y fort longtemps, dans une lointaine contrée, vivait un paisible petit village où tout le monde était heureux. Aux abords du village de grandes forêts verdoyantes semblaient se dresser là comme pour le protéger. Et au milieu de la plus vaste des forêts, se dressait un arbre immense. Il était si grand que personne n’en avait jamais vu la cime. Elle allait même au delà des nuages! Cet arbre n’était pas commun, il était magique. On l’appelait Le Grand Tronc.

De lui émanait une énergie qui irradiait, donnait vie et guérissait toute forme végétale existante dans cette contrée. On dit qu’il était doué de sagesse, puisque certains villageois venaient lui rendre régulièrement visite en quête de conseils divers et variés. Tandis que d’autres venaient simplement se ressourcer auprès de lui. Ceux qui venaient le plus souvent lui parler, étaient les bucherons. « Les érudits » comme les appelaient le reste du village, avaient été choisis par le Grand Tronc, qui voyait en eux le moyen de transmettre son savoir. Ils les trouvaient bons et dignes. Il les conseillaient, entre autre pour savoir quels arbres pouvaient être coupé ou non pour les besoins du village. Pour se chauffer, construire, et même réchauffer la nourriture. Et cette entente durait depuis toujours.

Le Grand Tronc avait mit en garde les bucherons de ne pas s’éloigner de la contrée, car de terribles dangers les y attendaient. En effet par delà les vastes forêts, semblant infinies aux yeux des villageois, existait le bout du monde. Et au delà du bout du monde existait … le monde des Hommes!

Le Grand Tronc connaissait bien le monde des Hommes puisque à l’origine des temps il en faisait partie. Alors qu’il n’était qu’un petit arbuste il vit ces humains et leur drôle de mode de fonctionnement. Il dût grandir ainsi au milieu de ces fous qui ne respectaient rien et maltraitaient tout sans état d’âme! Jusqu’à ce qu’un homme le déracine en prétextant qu’il n’était pas assez beau, et surtout qu’il mettait trop de temps à grandir! Il le jeta alors par dessus sa clôture, comme une vulgaire ordure! L’arbuste se mit à ramper. Lentement, très lentement. Il s’éloigna, sans que personne ne le remarque. Quand bien même, les hommes étaient occupés à autre chose. Il rampa longtemps, à tel point qu’il poussa d’abords pendant de nombreuses années, horizontalement. Ses racines poussant également, alors qu’il continuait d’avancer pour s’éloigner de ce monde de fous, parsemèrent bientôt la terre de ce qui allait devenir la contrée. Et quand l’arbre le jugea bon, il s’arrêta pour devenir Le Grand Tronc.

Il tenait principalement sa sagesse, de son vécu, mais également de part sa hauteur. Il était tellement haut, qu’il pouvait voir le monde entier! Celui des Hommes également. Il décida alors de garder un œil vigilant sur eux.

« PROUITT! »

Un jour, un homme se débarrassa d’un bien étrange objet. Il le jeta si fort, tant son côté versatile était démesuré, qu’il atterrit dans cette frontière entre le bout du monde et celui des hommes. Dans un lieu que l’on appelait déchetterie.
Le lendemain un bucheron sentit un appel au fond de lui. Il était curieux de connaître par lui-même le bout du monde et au delà bien sûr! Le Grand Tronc le laissa donc y aller, en confiance, car il savait que le bucheron reviendrait en passant par lui. De plus le chemin jusqu’au Grand Tronc était inaccessible pour tout homme, il protégeait sa contrée par magie. Le seul risque pouvait venir des diverses choses que le bucheron pouvait éventuellement ramener. Mais le Grand Tronc, alors, serait en mesure de jauger le danger ou non. Il souhaita donc au bucheron de faire un bon voyage.

Alors que le bucheron s’approchait, après un long périple, de la frontière, non loin de la déchetterie, il entendit une mélodie comme jamais il n’avait entendu. Il s’approcha… discrètement… et vit… avec stupeur, ce dont il n’avait jamais osé imaginer. La musique était celle de Secret Of Monkey Island, et provenait de ce que l’on appelait un Amiga 500+. L’homme qui l’avait jeté, l’avait laisser allumé!

Ce qui se passa dans l’esprit du bucheron est difficile à décrire… mais en tout cas il n’hésita pas un seul instant. Il ramassa le tout et fit demi-tour en direction du Grand Tronc! Quand il arriva vers lui, d’autres bucherons étaient présent. Et tous furent séduits par cette étrange machine. S’en suivit une après-midi de joie et d’éclats de rire comme jamais il n’y en avait eu auparavant. Devant tant de joie, le Grand Tronc jugea bon que le bucheron garde la machine, à condition d’organiser régulièrement des moments tel que cet après-midi là.
Il y en avait pour tout les goûts, tout le monde, petits et grands, aimaient cette machine. Ce fût une période euphorique pour le village jusqu’à ce que…

Dans la contrée, le temps, les mœurs et les coutumes étaient différentes de celui du monde des Hommes. Par exemple, Noël avait lieu seulement une fois tout les 10 ans. Cela correspondait également à l’arrivée de l’hiver. D’ailleurs, le Grand Tronc avait passé un accord avec le Père Noël, lui expliquant que les villageois étaient heureux ainsi.

« Ils peuvent se faire des cadeaux tout au long de l’année. Pourquoi attendre Noël?! » Et il dit au Père Noël qu’il valait mieux qu’il se consacre au Noël des Hommes. Ils en avaient plus besoin, selon lui.

Cette année, c’était l’année de Noël. Pourtant au lieu de préparatifs, tout le monde était triste. L’hiver se faisant, les gens avaient froid. Les bucherons n’osaient plus sortir en forêt, les réserves de bois s’amenuisaient… et le Grand Tronc, depuis quelques temps était plongé dans dans un silence profond. Il semblait même éteint, plus aucune énergie n’émanant de lui… Que s’était-il passé?

Le génie de l’Homme, capable de créer une si belle machine que cet Amiga 500+, n’a d’égal que sa bêtise. En effet il avait pourvu sa formidable création d’un petit élément, non maîtrisé, et dangereux… une pile!
Au fur et à mesure la pile s’est mise à fuir abondamment et continuellement! La machine ne fonctionnait plus. Le bucheron, triste, croyant bien faire, pris la machine avec lui et alla voir le Grand Tronc pour lui demander conseil. Hélas le Grand Tronc ne savait pas comment remédier à ce problème. Il enlaça simplement le bucheron, pour le réconforter. Et alors que le bucheron s’endormait paisiblement, une terrible chose se produisit. La pile coulait tellement quelle se mit à flétrir le sol au pied du Grand Tronc. Si bien qu’au bout d’un certain temps, tout n’était plus que vase et marécages nauséabonds, engloutissant au passage le bucheron, la machine et ses éléments.

La pile une fois en terre, continua de fuir plus abondamment encore, comme si elle se nourrissait de l’énergie magique du Grand Tronc.

Dans le matériel, qu’avait ramené avec lui le bucheron, il y avait ce qu’on appelait des Joysticks. Eux aussi furent engloutis par ce sol marécageux et furent donc en contact avec la pile. Elle les anima telles des marionnettes à qui on donnerai la vie. Puis elle les fit ressortir à la surface pour semer le chaos!
Ainsi étaient nés les BLACK LUMBERJACK STICKS!

C’était eux principalement qui terrorisaient les bucherons.

Leur chef, STICK AXE le cruel ,un vieux joystick en piteux état qui avait fusionné avec une hache, avait pour mission de couper tout les arbres! Et on peut dire que son équipe de joysticks et lui étaient bougrement efficace. Ils ne mirent pas longtemps… et bientôt il ne resta que peu d’arbres hormis le Grand Tronc que la pile maintenait débout tant elle avait soif d’énergie. Toute la contrée devint alors peu à peu lugubre.

Tout les 10 ans, le Père Noël, avait pour habitude de venir célébrer le Solstice avec son ami le Grand Tronc. Ainsi ils avaient le temps de parler et d’échanger leur coutumes et connaissances.
Mais cette année, alors qu’il arrivait le sourire aux lèvres, le Père Noël ne reconnaissait plus la contrée. Il se précipita auprès de son ami pour comprendre quel mal sévissait alors. Voyant que le sol et l’atmosphère semblaient dangereux, il se dirigea vers ce qui restait de cime, au delà des nuages. Il parla au Grand Tronc… en vain. Il ne lui répondit pas. Alors le Père Noël enlaça le Grand Tronc, posa son front contre lui… et la magie opéra. Le contact était établi. Une fois que le Père Noël eu pris connaissance du mal, il expliqua au Grand Tronc qu’il avait peut-être une solution…il avait entendu parler de deux Hommes capable de guérir et multiplier selon ses dires. L’un étant un spécialiste de la réparation. Et l’autre venant d’ouvrir une petite échoppe regorgeant de mille choses…  Mais le Grand Tronc, fort de sa récente erreur, s’opposa fermement. Après tout, l’Amiga 500+ venait bien des hommes!
Le Père Noël dit alors simplement ceci à son ami:

« Mais, rappelles-toi d’où tu viens. N’as-tu pas pris vie dans le monde des hommes?… Toute cette énergie ne viens-t-elle pas un peu de la-bas aussi? Tous… ne sont pas mauvais! Laisse leur une chance… »
A ces mots le Grand Tronc se mit à vibrer légèrement. Et il trouva la force d’ouvrir une petite brèche à travers ces cadavres d’arbres putréfiant. Il dit au Père Noël d’aller chercher un bucheron, pour qu’il parte quérir l’aide de ces deux Hommes, un chemin leur étant ouvert. Le Père Noël s’exécuta.

Les deux Hommes touchés par l’histoire que leur avait narré le bucheron le suivirent immédiatement.

La pile avait bien évidement compris la menace, étant alors de plus en plus répandue dans les terres de la contrée. Elle envoya donc ses soldats pour éliminer le problème. Les BLACK LUMBERJACK STICKS, commençant à s’ennuyer de ne plus avoir de bois à couper, étaient devenus plus nerveux et féroces que jamais.

La suite ne fut qu’un combat épique et sanguinolent, que la morale nous interdit de détailler ici bas. Cependant, la production nous autorise à en faire un résumé.

L’un des deux hommes se chargea de la pile tandis que l’autre allait affronter Les BLACK LUMBERJACK STICKS!
Le premier sortit une fiole de potion magique, dont il avait le secret, capable de stopper la progression de la pile! Il la déversa au pied du Grand Tronc.
Pendant ce temps le deuxième fut vite encerclé par la horde de joysticks. Il n’eut d’autre choix de sortir de sa besace magique… plusieurs Amiga! Il utilisa également des rallonges magique, qu’il connecta aux joysticks en un éclair. Il ne lui resta plus qu’a porter le coup de grâce. Il démarra les Amigas. Tous, contenaient des disquettes du même jeu: LUMBERJACK XMAS!
Les BLACK LUMBERJACK STICKS! étaient piégés! Ils ne pouvaient plus s’empêcher de faire ce pourquoi ils avaient été créée… couper du bois indéfiniment!

 

 

La pile ne pouvait plus les contrôler, elle tentait tant bien que mal de résister à la potion magique. Jusqu’à ce que le premier homme verse sur elle un deuxième flacon. Ce qui acheva définitivement la pile! Il ne lui restait plus qu’a l’extraire avec ses outils dont lui seul avait la maîtrise.
Cependant il restait un problème de taille: STICK AXE le cruel!
C’était un vieux joystick a qui on avait coupé ses câbles il y a longtemps, si bien qu’il ne pouvait plus être un vrai joystick! Le deuxième homme n’avait donc pas pu le connecter a un Amiga. Et bien que la pile ne soit plus. Ce joystick avait soif de haine, de colère et de vengeance.
Le deuxième homme eu alors recours à l’arme ultime… il sortit de sa besace magique: une Triple Karmeliet! Et une gorgée de cette sainte bière suffit à calmer STICK AXE le cruel et faire envoler toute sa hargne.

A l’instant où la pile fut extraite de terre, le Grand Tronc se mit à pousser de quelques centaines de mètres! Et fit revivre… chaque arbre, chaque petit brun d’herbe! Il remercia les deux hommes, et leur permis de rester en contact avec les villageois, pour multiplier et guérir les Amigas!
La contrée avait retrouvé sa beauté. Et maintenant les villageois le soir, entre deux décorticages de châtaignes, après leur dure journée de labeur, pouvait se faire une petite partie de SPEEDBALL.

Comme nous étions pile au moment du Solstice, tout fini par un grand Banquet final!

Avant quelques jours plus tard, que chaque villageois aient ceci sous leur sapin:

 

Épilogue: Certains se demandent peut-être ce qu’il est advenu du bucheron qui fut englouti. La légende raconte que le Grand Tronc, dans sa terrible lutte intérieure contre la pile, trouva la force de créer une galerie pour qu’il puisse s’échapper. Nul ne sais où elle menait. Mais certains pensent qu’elle débouchait sur un autre monde, dans lequel le narrateur heu… le bucheron vécu de folles aventures!

Mais, ceci est une autre histoire…

 

Mutt2828
images:Amiga France, Terry Gilliam, Astérix « Le Devin », Futura-Sciences, romgame, Dazeland
& Mut Prod.

 

Contes De Noël

This topic contains 4 réponses, has 3 participants, and was last updated by Mandrake Mandrake il y a 1 mois et 3 semaines.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Partager sur vos réseaux sociaux préférés :
Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

  • Auteur
    Messages
  • #76632
    Staff
    Mutt2828
    Mutt2828
    • Level 9
    • Messages : 866

    Ce récit est dédié à Amiga France… source d’énergie (entre autre) pour moi. :heart:

    Un Grand Grand MERCI, à toute l’équipe! :yahoo:

    Et MERCI à ceux qui m’ont inspirés pour cette histoire: Jim, Halifax, Mandrake, Les Monty Pythons (qui sont « Créateur » de ma folie) et bien sur toute l’équipe derrière Lumberjack X-mas, sans lequel il n’y aurait pas eu d’histoire!

    :yahoo:

    ET BONNES FÊTES A TOUS!  :yahoo:

     

    P.S.: J’aurais bien voulu publier cette histoire pour le 25, mais … que voulez-vous le temps dans la contrée, n’est pas le même qu’ici. :unsure:

     

     

     



    #76769
    Staff
    Jim
    Jim
    • Level 19
    • Messages : 4837

    Mais quel merveilleux conte de Noël ! Merci pour cet émouvant récit Mutt. Alors évidemment c’est un peu barré et il faut avoir un peu suivi ce qu’il s’est passé sur le forum pour comprendre tout les clins d’oeil mais quel imagination !

    Bravo et merci pour ce sympathique récit et gloire au grand tronc ! :heart:   :good:   :rose:

    A500 - A500 Plus - A600 HD - A1200 - A2000 - A4000T - CD32 - C=64 - 1040STE - CPC6128
    Micromiga.com - Le Webshop Amiga

    #76818
    Staff
    Mutt2828
    Mutt2828
    • Level 9
    • Messages : 866

    Merci.

    :yahoo:

     

    #76917
    Mandrake
    Mandrake
    • Level 6
    • Messages : 374

    en effet voila ce qui se passe quand on prend trop d’acide :-p

    Rien n'est jamais perdu, tant qu'il reste quelque chose à trouver. (pierre DAC)
    Ressources pour TI-99/4A et 4 tout court
    http://gilles.susini.free.fr

Partager sur vos réseaux sociaux préférés :
Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.