Je suis Jokre, l'utilisateur potentiel Lamba.

Forum Communauté Présentations Je suis Jokre, l'utilisateur potentiel Lamba.

Ce sujet a 11 réponses, 8 participants et a été mis à jour par Jim Jim, il y a 1 mois et 3 semaines.

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)

Partager sur vos réseaux sociaux préférés :
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

  • Auteur
    Messages
  • #12050
    Jokre
    Jokre
    • 10 Messages

    D’abord, félicitations à l’équipe de AF. A ceux qui bossent le plus, et aux autres aussi.
    Très beau boulot, motivant !

    Mais tout de suite, entrons dans les sujets qui fâchent…

    Imaginez, moi j’arrive après quelque chose comme 17 ans de PC (win/linux). Certes j’avais suivi de loin quelques news, quelques infos, même installé WinUAE un jour sur un Pentium…

    Mais franchement pour les revenants, je veux pas dire mais on comprend rien.
    Sam? Flex? Pi? MorphOs? AmigaOS? Relec? Hyperion? Faut acheter les drivers 3D? etc, etc, etc…

    Attention, c’est pas de votre faute, que non.
    Mais par contre, vous pourriez être la solution !

    Regardez là haut dans votre menu, ce magnifique bouton « [re]démarrer » où on y trouverait toutes les infos. Comment (re)venir sur Amiga, un énorme lexique, des infos claires, précises…

    Moi j’ai fait un peu le tour, AmigaImpact, AmigaNG… et non désolé, je comprends rien. A chaque mot / nom faudrait que je fasse une recherche, c’est tellement démotivant. J’ai cru comprendre que MorphOS était une sorte de fork de l’Amiga… oui, certes, mais c’est compatible, un clone, ou autre chose, etc, etc !

    Un véritable boulot de journaliste. En se mettant à la place de l’ex utilisateur Lamba (moi) qui en était resté au fait que Commodore allait être racheté par Escom, dixit Amiga Concept. Après, le trou noir…

    J’étais dév sur Amiga, suis dév sur PC… et parfois l’envie me titille… une petite prod, un tool, un jeu… ça pourrait être fun !
    Oui, mais… Mais comment ? (et je parle pas d’une intro asm, je parle d’une intro… AMIGA).

    Etant PCiste moi j’achète un PC, je le branche, j’installe Visual Studio et c’est parti…
    Sur Amiga… euh… produire ?

    Ok, mais avec UAE pour un A500 ? Ce serait une prod pour combien de personnes, 7, 100, 1000 ?
    Ou alors AGA ? C’est quoi cette histoire d’AGA sur A600 avec un 68080 WTF !?
    Mais j’ai cru comprendre que OS4 était uniquement PPC ? Donc incompatible ?
    Alors une prod sur OS4 avec GCC ? Je le trouve où OS4 pour UAE ? Mon dieu !!!
    Et là encore… je produirais pour combien de gens sur OS4 ? 14, 200, 2000 ?
    Et si c’était le cas… ce serait compatible tout OS4 ? De la même manière que sur classic de l’AGA ne fonctionnait pas sur OCS… est-ce qu’il y a de nouvelles subtilités ?
    Si je veux m’équiper… je dois m’équiper ? Comment je m’équipe ? ^^

    Voilà… ce que je voulais dire c’est que… oui l’Amiga est un truc de passionnés… mais ça pourrait être fun d’aider à faire venir des 1/2 passionnés Lamba… qui ont envie de tripper sur Amiga, sans la motivation de faire une exploration archéologique sur la mythologie des 20 dernières années pour s’y retrouver.

    Moi mon A600 je l’ai branché sur ma TV, j’ai mis Amos, j’ai pu coder.
    Aujourd’hui sur mon PC… ça revient au même.
    Et alors pour l’Amiga en 2017 ? Non, je ne sais pas comment faire.

    Revenons à ce super bouton « [re]démarrer » du menu. Et là le beau graphique en 3-4-5 colonnes qui m’explique quel « fork » choisir. L’équipement nécessaire, où, le coût, le marché, etc. Je viens lire le dossier, et 2 heures après je sais exactement quelle branche je dois prendre (ECS, AGA, PPC, XYZ…) comment m’installer… faire une pause clope, puis coder.

    Et là d’un coup… non seulement Amiga France donne des news à la communauté Amiga…
    … mais bien plus que ça, et c’est ce qui vous ouvrira les portes du Paradis pour vos bienfaits : AF permettra de faire revenir quelques dévs. Car tous les dévs ne sont pas des passionnés de hardware… bah non.

    FAITES VENIR DES DEVS SUR AMIGA !!
    EXPLIQUEZ-NOUS COMMENT ON [RE]VIENT !!
    AMIGA FRANCE PRESIDENT !!

     

    Dév PC... et Amiga [?]



    #12051
    k1200rs21
    k1200rs21
    • 94 Messages

    bienvenue à toi sur ce forum et bon retour sur amiga
    Amiga le vrai se fait à appeler de nos jours amiga classique et amiga ng sont une amiga ng que de nom car faut sur tout pas le comparer à un Pc
    Architecture n’est pas comparable
    Amiga à base fpga peut dans le futur devenir avenir par sa rétro compatibilité avec Aga pour amiga ocs/Ecs  ;-)

    possède un amiga 2000 un poile gonflé , une cd32 et un pi3 sous happiga avec Amikit dessus

    #12052
    guibrush
    guibrush
    • 28 Messages

    Hello
    Alors, effectivement, apréhender le monde de l’Amiga depuis l’extérieur, c’est mission impossible. Je pense que l’Amiga possède l’histoire la plus riche et la plus complexe. Même Apple, qui a pourtant généré beaucoup de machines/plateformes culte (Apple II, IIGS, Lisa, Mac 68k, Next, BeBox….) n’arrive pas à un tel niveau de commplexité.
    Je vais essayer de faire un résumé ci-après du paysage global du monde de l’Amiga.

    Globalement, on peut diviser l’écosystème en deux grandes catégories : l’Amiga dit « classic » et l’Amiga dit « NG ». L’Amiga classic est un Amiga qui utilise un processeur de la famille 68k et qui utilise AmigaOS 1.x à 3.x pour fonctionner. (Il peut aussi utiliser AROS68k voir dans cetains cas des distributions Linux/UNIX). En général, à quelques exceptions près, l’Amiga classic à un chipset (OCS, ECS, AGA voir SAGA) qui lui permet de lancer les logiciels dits « legacy », donc fonctionnant directement en tappant dans le matériel sans passer par le système d’exploitation.

    L’Amiga NG lui est caractérisé par l’utilisation d’une famille de processeur autre que le 68k (PPC ou x86) et surtout par l’abandon du chipset. L’Amiga NG ne peut fonctionner que via le système d’exploitation (on ne démarre pas les logiciels directement et ils ne tappent pas directement dans le hard. Il existe quelques jeux qui démarrent d’un CD sur Pegasos, mais en réalité ils lancent une distribution linux, donc c’est hors sujet).

    L’Amiga NG est plus facile à cerner, puisque globalement, il peut être subdivisé en 3 catégories correspondantes aux 3 OS existants : MorphOS, AmigaOS 4.x et AROS. Aros est une ré-écriture complête de l’OS 3.x sur X86. Il a ensuite été porté sur 68k. Des améliorations notables y ont été aportées, comme le support des icônes 24 bits, le support de la 3d via des drivers portés du monde Linux, le début de support du SMP. Les logiciels de l’Amiga classic ne peuvent pas être utilisés directement dessus, ils doivent être recompilés. De même, AROS n’intègre pas par défaut de compatibilité 68k (il faut installer UAE et Janus pour lancer des logiciels 68k, et bien entendu ce n’est pas natif ni même parfaitement intégré au système). Etant donné la structure de l’organisation du développement d’AROS, il ne peut pas vraiment être considéré comme un seul et unique système : comme dans le monde Linux, il existe plusieurs distributions maintenues avec des caractéristiques différentes. Il est donc assez difficile de maintenir un système à jour. Il ne s’agit pas d’un projet commercial. Certaines caractéristiques modernes d’AROS ont été portées sur Amiga Classic avec AfaOS (AROS for AmigaOS). Cela s’installe par dessus l’os 3.x.

    MorphOS ne peut pas vraiment être appelé un fork, car il ne dérive pas du code source original de l’AmigaOS. Il s’agit plutot de la création à partir de 0 d’un OS qui reprend la mécanique de fonctionnement et la structure d’AmigaOS. Il a commencé sa carrière sur les cartes PPC BlizzardPPC / CyberstormPPC, puis a rapidement eu sa propre machine de prédilection, le Pegasos. Le Pegasos est une carte mère PPC. Pour simplifier, Imagine une carte mère de PC mais avec un processeur PowerPC à la place du X86. On avait donc à l’époque de sa sortie une machine bien plus puissante qu’un Amiga, mais la concession à faire pour cette puissance était de laisser tomber la compatibilité au niveau matériel. Néanmoins, une compatibilité au niveau logiciel avec AmigaOS 3.x est possible, en raison de l’intégration de « transe », qui est un émulateur 68k intégré au système. Transe permet de lancer les logiciels AmigaOS 3.x sur MorphOS à condition qu’ils soient compatibles RTG et/ou RTA. Je reviens sur ces deux termes plus bas dans la partie parlant du classic. Le Pegasos a été suivit par le Pegasos II, puis l’Efika, moins puissante, est sortie. Confrontés à la problématique du manque de matériel, la team MOS a décidé de porter MOS sur du matériel PPC existant et disponible à la pelle pour pas cher : les macs PPC. C’est là ou on en est maintenant. MorphOS va sortir aussi sur AmigaOne x5000.

    AmigaOS 4 a commencé sa carrière plus tard que MOS, qui était le premier. Au début, il était question de faire de MOS l’OS officiel des Amiga NG. Mais les egos et les menaces fusant de tout bord n’ont pas permis la concrétisation d’un accord (je résume, ce chapitre de l’histoire mérite des pages entière pour être développé). Ceci a provoqué la création d’un autre OS NG, AmigaOS 4. Amiga OS 4 est conçu à partir des sources d’Amiga OS 3.1. Il y a aussi des rajouts intéressants comme le mode composition, les notifications, la gestion 3D… Amiga OS 4 a été développé sur les cartes PPC Blizzard/ Cyberstorm aussi. Mais contrairement à MOS, il n’était pas disponible sur ces cartes au début (maintenant par contre c’est le cas, avec AmigaOS 4.1 classic, tandis que Mos n’est plus disponible officiellement sur le Blizzard/ Cyberstorm). AmigaOS 4 a eu de multiples machines : AmigaOne XE, AmigaOne SE, Micro AmigaOne, Sam440, Sam460, Sam460, AmigaOne X1000, AmigaOne x5000 et bientôt la Tabor. Il a été porté aussi sur Pegasos II. Sans rentrer dans les détails (les forums sont remplis de guerres relatant les différences techniques entre les Pegasos et le Aone), les AmigaOne sont en fait comme le Pegasos : ce sont aussi des PC avec un CPU PowerPC à la place du x86. Comprendre par là qu’il n’y a pas de technologie propriétaire dans ces machines, on utilise des cartes son et des cartes graphiques parfaitement standard (le X1000 à un slot appelé Xorro mais c’est anecdotique). AmigaOS4 utilise la même approche que MOS pour lancer les softs 68k : un émulateur logiciel intégré, qui lui s’appele Petunia.

    Sur le papier, MorphOS et AmigaOS 4.x sont donc très proche. Ce qui change globalement, c’est le matériel sur lequel ils tournent (machines propriétaires pour OS4 et Mac PPC d’occasion pour MOS), l’approche dans le développement (OS4 promet du SMP, de la mémoire protégée et utilise des shared objects pour faciliter les portages du monde Linux, MOS reste plus pragmatique et propose une pile 3d plus performante sur les cartes actuelles et des logiciels plus proches de l’esprit Amiga), le look & feel (OS4 est beaucoup plus proche visuellement de l’OS 3.9 tandis que MOS apporte de nouveaux paradigmes). MOS reste un système complet (on achete une licence, et tout est inclus) alors que OS4 a de plus en plus tendance a se fragmenter du au fait qu’il faut acheter séparément chaque composant (driver 2D, driver 3D…).

    Dans l’Amiga Classic, on peut définir 3 catégories : les machines de l’époque (toute la série des Amiga faits par Commodore/Escom, le Draco, l’Access…), les émulateurs (UAE, fellow, Amithlon, AmigOSXL), les ré-implémentations modernes de l’Amiga Classic en FPGA (Commodore One avec l’extension Amiga, le Minimig, le Chameleon64, le MCC replay, le Mist, le MistER, le FPGA arcade…) et les re-créations modernes d’une carte mère amiga (Amiga reloaded, A500 projekt red, Amiga 500 ATX clone, GBA1000…). Les nouvelles cartes mères sont des redux des anciens Amigas, certaines fois pour s’adapter à des standards plus modernes (ATX, VGA) certaines fois pour permettre à certains modèles d’Amiga d’accéder à plus de puissance et d’extensions (GBA1000 par exemple). Elles restent néanmoins dans l’esprit et dans le niveau de performances que l’on peut attendre d’un Amiga classic. Les émulateurs logiciels comme les implémentations en FPGA visent à une réplication le plus fidèle possible de l’originale afin d’avoir la meilleur compatibilité possible.
    Finalement, il reste une dernière catérogie : la Vampire. La Vampire est globalement une reprise du développement de l’Amiga classic là ou il en était resté à la fin de Commodore. En effet, pour palier au manque d’évolution de l’AGA, les acteurs du marché Amiga ont opté pour des solutions dites RTG/RTA. Il s’agit ni plus ni moins que d’adapter des cartes graphiques/cartes sons à l’Amiga. Ainsi, il devenait possible d’afficher en VGA millions de couleurs haute résolution et avoir du son 16 bits sans attendre une évolution du chipset qui n’est pas venue. Les logiciels utilisant RTG/RTA sont obligatoirement système, c’est à dire qu’ils ne peuvent pas comme un ancien jeu démarrer depuis une disquette et bypasser l’OS. Ce sont ces logiciels là qui peuvent encore être éxecutés sur MorphOS et AmigaOS4 (et Aros dans une moindre mesure en bidouillant). La Vampire reprend le développement du chipset AGA là ou il avait été laissé, c’est à dire que l’on rajoute des fonctionnalités à ce chipset pour lui permettre de gérer la haute résution en millions de couleurs et le son 16 bits. En plus de cela, la Vampire améliore encore le CPU 68k avec le 68080, chose que même Commodore ne pouvait pas faire à l’époque. Ceci est rendu possible par deux choses : 1. les concepteurs principaux sont des ingénieurs ayant travaillé sur le Power d’IBM et sont tout à fait à même de créer un nouveau processeur. 2. la différence de puissance entre des machines Amiga classic et les possibilités offertes par un PFGA font qu’il est sensé d’utiliser un FPGA pour faire un Amiga plus puissant, chose qui ne serait pas possible dans le monde PC actuel (un FPGA ne peut pas proposer quelque chose d’aussi rapide qu’un CPU actuel).

    En résumé, trois voie possibles : 1. le classic pour avoir une machine old school, lancer ses anciens softs et se faire plaisir
    2. le NG pour avoir l’Amiga le plus moderne possible, mais en perdant la compatibilité avec le classic (c’est pour ça que souvent, les gens qui sont en 2. on aussi une autre machine en 1.)
    3. la Vampire, qui est une pure uchronie qui vise à continuer le développement de l’Amiga classic sur la voie du chipset propriétaire.

    C’est un gros résumé, il y en a beaucoup plus à dire, et il y a donc beaucoup de raccourcis, si j’ai dis une grosse bétise un autre membre me corrigera sans doute.

    Amiga 600 V1.5, Vampire 600 V2
    Amiga 500+ V8A, Vampire 500+
    Amiga 1200 V2B, BlizzardPPC 060/603e, Bvision
    AmigaOne X1000

    #12053
    Staff
    Zarnal
    Zarnal
    • 604 Messages

    Hello :bye:

    Alors, au plus simple  :-p :

    A1200 AGA  ou 500 OCS+ seka ou devpac ou SAS ou blitz ou amos…

    Un projet, plein d’idées et du code :yahoo:

    Nul besoin d’une tonne de choses en fait.

    UAE peut te simplifier les choses bien entendu. Et ne pas oublier de mettre en CE de pref si tu codes pour éviter les surprises sur le hard. ;-)

    A1200 Commodore + 68040 + 8MO + SD 8go - CM A1200 complète ESCOM. HD 20MO. Winuae.

    #12055
    Jokre
    Jokre
    • 10 Messages

    Magique, merci !!! (spécialement à Guibrush, la réponse de titan), d’un coup déjà 100 questions qui trouvent réponse.

    Résumé brutalement à la hache, il y a le classique (68k) puis 3 options similaires (~ PPC) mais relativement incompatibles entre elles…

    Finalement le grand socle commun à tous ça reste le 68k non ? Que ce soit en natif ou en émulé pour accéder à la logithèque.

    1/ Par contre, question bête/simple curiosité… prenons un A1200 avec une carte PPC… double architecture. Ca donne un NG ou un classique !? Comment réagit OS4 dans cette configuration ?

    2/ RTG : imaginons que je dév un projet system friendly (intuition) en 68k, qui n’utilise que les API en 3.0 … avec Petunia et Transe ça signifie qu’il s’exécutera « proprement » aussi bien en classic que sur OS4+MOS ?

    3/ Même sujet, après recherche je vois par exemple ce jeu « dynAMIte » http://hol.abime.net/5185 qui est AGA + RTG. Est-ce que c’est une manière « propre » d’essayer de couvrir le max de configurations ? Classic+NG. Ou alors je fais fausse route et faut choisir une voix en oubliant les autres ?

    4/ Pour essayer d’avoir quelques chiffres, je viens de passer sur Aminet pour voir les releases des dernières années. Aros/MorphOS/AmigaOS c’est vaguement le même ordre de grandeur. Alors que pour le 68k ça semble bien plus productif (5-10x)… est-ce le cas ou alors un biais du à Aminet ?

    5/ Et une grande question : en ce qui concerne les utilisateurs classic, j’imagine que beaucoup ont une config un peu boostée (j’adore le concept de la Vampire, brillant !) mais où en est l’Amiga Classic et internet ? Faut considérer l’Amiga classic comme une machine offline ? (aussi bien me passer de la 3D ça m’amuserait, mais me passer d’un peu de TCP serait un déchirement)

     

    Dév PC... et Amiga [?]

    #12056
    guibrush
    guibrush
    • 28 Messages

    De rien, c’est volontiers !
    La question concernant l’utilisation de la carte PPC dans un 1200/3000/4000 est pertinente, mais malheureusement, ce qui est idilyque sur le papier n’est en fait pas une solution vraiment utilisable en réalité. Les cartes Blizzard/cyberstorm PPC ont été concues à la base par feu Phase5 pour être une plateforme de développement pour leur nouvel ordinateur qu’ils avaient en chantier, l’A/box. l’A/box devait être en gros un Amiga PPC avec un chipset propriétaire nommé Caiphrina et à base de PowerPC. L’idée était de permettre aux développeurs de commencer à coder en PowerPC. Phase 5 à ensuite réduit ses ambitions en voulant sortir une machine intermédiaire, la Pre/box, et finalement, les problèmes financiers aidant, elle a décidé de commercialiser les cartes comme accélérateur PPC pour se renflouer (cela ne les à finalement pas empéchés de faire faillite). Pour cette raison, la carte n’est pas vraiment une carte bi-processeur comme on peut l’entendre, dans le sens que seul un des deux processeur peur fonctionner en même temps. Le comportement de la carte est de ce fait différent si l’on utilise Amiga OS 3.x ou AmigaOS4/Morphos. Sous AmigaOS 3.x, le CPU utilisé est le 68k. Il y a un système de context switching qui est mis en place pour permettre à un executable PowerPC d’utiliser le PowerPC. Pendant l’execution du code PPC, le 68k est gelé, et inversément. Le switching entre les deux se fait de manière transparente pour l’utilisateur, mais il en résulte une perte de performances. Il faut rajouter à cette situation le fait que deux couches de context switching concurentes existent : warpos et powerup. En effet, une autre société a estimé (à raison diront certains) que la solution logicielle de switching de Phase5 était moisie, et a donc sortie la sienne, bien évidemment incompatible. Pour répliquer à ça, Phase5 a insérer Powerup dans la rom des blizzardPPC pour obliger l’utilisateur à choisir leur solution. Une guerre entre les deux factions a ensuite suivi. Bref, tout ça pour dire que sous AmigaOS 3.x. le powerpc n’est en fait qu’un gros coprocesseur. Très peux de softs l’utilise finalement. Tu remarqueras dans ma signature que j’ai une blizzard ppc dans mon 1200, en fait je l’utilise principalement pour la Bvision car c’est la seule solution (tant que la Vampire 1200 n’est pas encore sortie) pour avoir une carte graphique dans un 1200 desktop, mais je n’utilise pratiquement pas le powerpc en lui-même.
    Le cas de MorphOS est relativement vite réglé, étant donné que seule des très anciennes versions sont dispo pour Blizzard/cyberstorm PPC, néanmoins ce que je vais expliquer concernant OS4 ci-après est valable aussi pour Morphos.

    Pour OS4, on pourrait penser que la solution est parfaite : avoir du matériel classic qui fait tourner la dernière itération du système, que demander de mieux ? Sauf que en pratique, il y a deux gros problèmes : le premier qui est facile à comprendre, c’est le manque de puissance flagrante du PowerPC. J’ai testé, franchement, faire tourner OS4 sur une machine à 233 Mhz, ça relève du masochisme. OS4 a été concu pour des machines plus puissantes. Mais la plus moisie des machines purement OS4, la SAM440, va au moins 2 fois plus vite sur le CPU et a une ram bien plus rapide. En résumé, si tu pourras lancer l’OS, oublie les applications un tant soit peu gourmandes, genre OWB ou QT. L’autre problème est que quand OS4 est lancé, le 68k est complêtement désactivé. Impossible d’y accéder. On se retrouve donc avec la situation abérante ou quand on lance un soft 68k, c’est Petunia (l’émulateur 68k d’OS4) qui exécute le code en émulation, et pas le vrai 68k de la machine. Ca implique aussi que tu oublies WHDload sous OS4, il faut démarrer la machine sous OS3.9.

    Ensuite, tu demandes si coder une application 68k ne serait pas une solution universelle pour avoir une app qui fonctionne sur toutes les itérations de l’Amiga actuelle. Je dirais que si on parle d’un logiciel simple, qui n’a pas besoin de puissance brut et qui ne fait pas appel à des spécificités d’un ou l’autre système d’exploitation, ça peut marcher oui. Mais dès que tu vas vouloir faire une app plus poussée, c’est peine perdue. L’émulation 68k de MOS et OS4 a été concue pour faire tourner les anciens softs, pas pour délivrer des grosses performances. En gros, Transe et Petunia émulent un 68020, guère plus.

    Concernant les chiffres, Hyperion avait communiqué il y a quelque temps un nombre d’utilisateurs physiques différents (donc pas un nombre de licences, on parles de personnes différentes) de plus de 2000 utilisateurs, mais je penses que le chiffre est un peu gonflé. Au vu des downloads des plus grosses applications 1500 utilisateurs me semble plus réaliste. Du côté MOS, on parle plutôt de 1400 licences vendues il me semble, mais je laisserai les gens qui sont plus informés me corriger si besoin est. Dans l’idée générale, je pense qu’il est assez juste de dire qu’il n’y a pas plus de 2000 utilisateurs dans chaque camp. Côté Amiga classic, beaucoup plus difficile à dire, car encore faut-t-il définir un utilisateur actif. Est-ce que un gars qui a un 1200 avec un 030 doit être compté dedans alors qu’il ne fait peut-être « que » du jeu ? La partie qui suit est purement subjective, car faisant partie de la team Vampire, mon avis est forcément dirigé, mais ce que je peux dire, c’est que la Vampire a sucité beaucoup d’engouement. On a livré beaucoup de cartes, on a eu plus de 2000 précommandes pour les V600 & v500+. Et on ne parle là que des versions pour Amiga 500 et Amiga 600. La version stand alone pointe le bout de son nez, et la Version 1200 suivra, je pense ne pas trop risquer de me tromper en avançant qu’elle va avoir un succès certain. Le gros avantage étant de poser une nouvelle base commune entre toutes les révisions de la Vampire. Même si la V4 et la v1200 sont plus plus puissantes, on reste dans une gamme de puissance qui permet à un dev de faire un programme « pour la vampire » qui tournera sur toutes les vampires, comme on le faisait à l’époque du 1200 en fait.

    Pour la partie connectée, autant OS 3.x que les OS NG sont pourvu de pile TCP/IP, toutefois sous OS 3.x il faut la rajouter (sauf dans le cas de la Vampire si tu utilise une image toute faite avec tout les outils qui vont bien, genre ApolloOS). Tout ce qui est Mail, IRC, FTP est géré correctement sur toute les plateformes. Pour le WEB, c’est plus compliqué. Les NG ont OWB, qui est un bon browser mais qui n’est pas parfait, on n’est pas au stade de dire « je peux tout faire avec », de loin pas. Sur OS 3.x, c’est la misère. Soit on utilise les anciens browser, mais c’est limité, soit on utilise netsurf, mais le port actuel est encore lent, il y a beaucoup à faire pour l’adapter au 68k. Pour te donner une idée, au début je voulais absolument avoir une port USB sur mon 600 vampirisé pour échanger des fichiers. J’ai cramé deux Rapidroad (une vraie merde ce truc), et au final, je me suis monté une solution de partage SMB automatique. J’ai un volume monté automatiquement sur l’Amiga qui est en fait un répertoire de mon Mac, plus facile que ça tu peux pas avoir. Et la vitesse est bonne, le PCMCIA épaulé par la Vampire me donne 1.8 MB/s. Pour se connecter à l’IRC de la team, j’utilise aussi mon 600, parce que c’est super fun et ça marche tout aussi bien que sur mon mac.

    En résumé, je dirais que faire un soft commun à tout les Amiga ne peut marcher que pour un petit logiciel, sinon il faudra choisir une voie. Pour moi (et j’insiste bien là-dessus, car chacun à son avis), l’Amiga NG a échoué dans sa « mission » de perpétuer la lignée de l’Amiga. A l’époque, on a laissé tomber le chipset et le hard propriétaire pour amener l’Amiga au niveau des autres plateformes. Maintenant, sur NG, on a perdu le legacy, mais on est plus du tout à niveau par rapport aux autres plateformes informatiques. Le cul entre deux chaises quoi. Le classic tout court est sympa, mais reste tout de même limité quand à ses performances. La Vampire est pour moi le plus excitant, car on part dans un nouveau panel de possibilités. On ne peut pas la comparer à une solutions informatique modèrne, clairement, c’est sure que ce n’est pas du tout l’idée, mais en même temps, on peut en faire une machine 2d très poussée, et obtenir des choses dont on n’aurait jamais pu réver sur un classic.
    je donne juste deux exemples pour illuster ça :
    Riva (player de MPG1)
    https://www.youtube.com/watch?v=pbEzcTRWvnc
    Dragon Crown demo, qui est une demo technique montrant les nouvelles capacités graphiques :

    ce sont des vieilles videos, les versions actuelles sont encore plus rapide, si il y a de l’intérêt je peux faire une video avec les versions actuelles.

    Amiga 600 V1.5, Vampire 600 V2
    Amiga 500+ V8A, Vampire 500+
    Amiga 1200 V2B, BlizzardPPC 060/603e, Bvision
    AmigaOne X1000

    #12107
    EdVirus
    EdVirus
    • 30 Messages

    @guibrush

    Excuse moi mais tu as dis 1,8Mo/s sur PCMCIA?? Quelle carte utilise tu? Je veux la même!

     

    Des videos oui je veux bien…

    #12116
    Jokre
    Jokre
    • 10 Messages

    Formidable tout ça… je commence à avoir déjà une vision un peu plus claire et cadrée. Surtout : j’ai pu faire le tour de pas mal de sites et enfin comprendre de qui parlait de quoi ^^

    Encore une fois merci d’avoir pris autant de temps pour répondre en long et en large !

    Je crois comprendre également pourquoi je ne trouvais pas réellement d’info synthétique, claire, qui permette de comparer et comprendre les différents environnements. Chaque site va avoir son domaine de prédilection et comparer AOS vs MOS (etc) ça fini en guerre de tranchées…

    >> je peux dire, c’est que la Vampire a sucité beaucoup d’engouement.

    J’en doute pas une seconde, et je peux même confirmer : j’ai recommencé peu à peu à suivre les news Amiga quand un pote m’a parlé de la Vampire il y a quelques temps… même sans connaitre / comprendre l’environnement actuel Amiga, j’ai été assez fan de l’idée. Ca ouvre la porte à une énoOorme capacité d’évolution future (retour de Moore) en gardant des prix ultra raisonnables (prix d’un téléphone ou laptop).

    * Dans le précédent post tu parlais de mémoire protégée prévue sur OS4… mais combien de softs actuels qui doivent avoir des petits leaks, overflow non connus, allocations à la louche, ou simplement utilisent la mémoire ouverte pour récupérer des données systèmes… Ca va violent… et encore un très gros coup de hache niveau rétrocompatibilité !??

    * Sur PC je dév essentiellement en C++ … sur Amiga en visant du 68k c’est une option viable ou mieux vaut repartir sur du C ?

    * Par rapport à la Vampire, le 68080 et son environnement futur… est-ce qu’il est prévu des compilateurs prenant en compte ses nouvelles instructions ?

    * Et surtout, dans le même ordre d’idées, y’a des positions connues de MOS et OS4 vis à vis de la Vampire et du potentiel retour en force du 68k ? Coopération ou guerre ? :)

     

    Dév PC... et Amiga [?]

    #12117
    xray
    xray
    • 28 Messages

    Hello Jokre,

    juste pour te souhaiter la bienvenue dans la « jungle » Amiga passablement « débroussaillée » par Guibrush (il est fort ce gars là et c’est pas pour rien qu’il fait partie de la team Appollo). Tu avais laissé une île verte mais pas encore envahie pour une végétation aussi luxuriante et tu te retrouve dans une jungle inextricable ;-)

    A mon point de vue, il faut garder un regard ludique sur la situation et de notre situation (de chez RELEC), on rencontre souvent des gens comme toi, qui ont de la peine à comprendre mais qui reçoivent de l’aide de la communauté et réussissent à se « réintégrer » ;-)

    Un conseil, profite aussi d’un événement comme la future Alchimie 12 pour avoir une vue d’ensemble réelle et en immersion. Tu ne vas pas le regretter, y a plein de matos différents, des gens sympas et une ambiance du tonnerre :-)

    Have fun, cordialement

    XRAY team RELEC

    RELEC
    Hardware-Software AMIGA
    Distributeur des cartes "VAMPIRE"
    Payerne-Suisse
    Un monde alternatif
    info@relec.ch

    #12127
    mandrake
    mandrake
    • 19 Messages

    bienvenue et superbe post !!!

    moi aussi j’étais un peu dans le flou derrière mon Amiga 68k

    et là je crois que j’ai vu la lumière B-)

    Rien n'est jamais perdu, tant qu'il reste quelque chose à trouver. (pierre DAC)



    #12150
    Jokre
    Jokre
    • 10 Messages

    Merci à tous :)

    Je continue patiemment mon enquête. Youtube, google… et certes je vois beaucoup de monde s’entre-tuer sur les forums, mais entre le sang et les larmes je commence à décrypter peu à peu l’environnement ^^

    Ah oui tiens, une Alchimie !? Par contre problème… ma dernière demo party c’était une RTS ou Ukonx… on avait tous 20 ans et on dormait sur les tables sans problème de dos le lendemain. Ca pourrait me donner un gros coup de vieux…

     

    Dév PC... et Amiga [?]

    #12272
    Staff
    Jim
    Jim
    • 1 207 Messages

    Hello Jokre. Sois le bienvenu sur Amiga France.  :bye:

    J’espère que tu trouveras ici réponse à toutes tes questions (Ca à l’air bien parti !). Pour les demopartys on a du se croiser j’ai aussi fait les RTS et RTS Y puis les Ukonx à Vesoul. J’ai ensuite fais un gros break pour revenir en 2015 à l’alchimie 0xb … Et dormir sous une table … Je te confirme que l’on a violemment vieilli. J’y retournerai probablement cette année mais je vais clairement prendre une chambre à l’hôtel j’ai passé l’âge de ces conneries  :lol:

    My beast : A500 Plus - 2Mo de Chip - 128Mo Fast - 8Gb CF - 68080@78Mhz (Vampire V2+ inside)

Partager sur vos réseaux sociaux préférés :
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.