Cannon Fodder 2 FR (1994 Sensible)

Forum News Room Actualités Cannon Fodder 2 FR (1994 Sensible)

  • Ce sujet contient 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Aladin, le il y a 2 années et 3 mois.
  • Créateur
    Sujet
  • #137771
    Staff
    Aladin
      • Level 25
      • Messages : 14691

      Cannon Fodder 2 (1994 Sensible)

      Jeu d’action et de stratégie développé par Sensible Software et édité par Virgin Interactive en 1994 sur Amiga et PC386-VGA.

      Versions démo :
      – Cannon Fodder 2 Alien Levels : 4 niveaux dans le magazine The One
      – Cannon Fodder 2 Not very festive : 4 niveaux dans le magazine Amiga Format

      Cannon Fodder 2 (1994 Sensible)
      Cannon Fodder 1 (1993-1994 Sensible)

      Le retour des troupes, un programme commémoratif à l’honneur des soldats survivants de cannon fodder.

      Sujet: enrôlement bis

      Discours d’ouverture du Maréchal Brian “Pointy” Blatherstock

      Comme vous le savez sûrement, la guerre n’est pas un passe-temps distingué. Les balles peuvent vous blesser, les bombes peuvent vous mettre en charpie, les chars peuvent vous écraser, et vous pouvez perdre vos boutons de manchette à un moment gênant. La guerre est une rencontre choc entre ceux qui ont raison, ceux qui ont tort, et ceux qui sont les plus riches. II s’agit de bien penser, mon gars, de prendre les armes contre un oppresseur et de tuer. Malgré tout ce que votre directeur d’école prépa a bien pu vous raconter, la guerre, c’est tuer, pas pêcher la truite.

      Certains d’entre vous pensent peut-être que les vieux soldats, comme moi, glorifient le combat armé. Balivernes. Nous avons la roue, l’électricité, les voyages spatiaux, l’aspirine et les soupes minutes, tous étant des inventions merveilleuses, mais ce pour quoi l’humanité restera dans les mémoires, c’est la guerre. Depuis qu’un homme des cavernes a fait rebondir un rocher sur le crâne de son voisin, nous assommons, poignardons, étripons, écrasons, mitraillons, empoisonnons et nous faisons sauter les uns les autres. Alors voilà ce que j’ai à vous dire: ne pensez plus à rester neutre, n’essayez pas de prétendre que la guerre vous rend malade, ignorez ceux qui vous disent de tendre l’autre joue. Vous, en tant que membre de la race humaine, avez été mis sur cette terre pour vous battre, pour votre terre, votre honneur et vos boutons de manchette. Alors, allons-y les gars. Le dernier arrivé au no-man’s land n’est qu’une mauviette.

      Discours secondaire de Sheringham “Biffer” Smith, ancien membre du S.A.S

      Être chargé de commander des soldats n’a rien d’amusant. La sécurité du bataillon est entre vos mains et par dessus tout, vous devez faire de votre mieux pour que vos hommes rentrent du combat avec le moins de bleus, coupures et le moins de décès possible. Les gradés de l’armée aimeraient vous faire croire que la mort est une affaire glorieuse. En vérité, il n’y a rien de glorieux à se tordre de douleur dans la boue alors que votre corps torturé rend son dernier soupir. Alors, si vous avez le moindre sens commun, vous ferez ce que j’ai fait. Prenez vos aptitudes sous le bras, quittez l’armée, et vendez votre expérience au plus offrant. Cela fait trois ans que je suis parti maintenant, et grâce à quelques dictateurs cinglés, j’ai un compte en banque discret en Suisse, une maison en Californie et une série de petites amies célèbres. Le choix est simple: mort et gloire dans l’armée ou des sommes d’argent indécentes en devenant tueur à gages. Si quelqu’un désire me parler à la fin de cette cérémonie, je serai au bar.

      Troisième discours du très vénérable Marty “Bungle” Hodgson

      Vous n’offensez pas Dieu en tuant des êtres humains, tant que c’est pour une bonne cause. Merci.

      Discours final du colonel Marion “Up-hill” Thomas, Commandant en chef

      Eh bien, messieurs, vous avez servi ce beau pays qui est le nôtre de votre mieux. Je suis sûr que vous mourez tous d’envie de retourner au combat et que vous allez vous enrôler à nouveau après cette cérémonie. J’ai le plaisir de vous apprendre que notre prochaine mission se déroulera dans l’arctique, ou nous ferons partie d’une force du maintien de la paix des Nations Unies, basée à lce Station Permafrost. Notre tâche sera de patrouiller les magnifiques espaces sauvages et désertiques et de repérer toute force d’invasion, tout baleinier, toute plate-forme de forage ou tout explorateur polaire perdu. Je vous attends tous là-bas dans deux jours, prêts à partir.

      Discours du sergent Major Jools, chuchoté dans sa barbe

      Est-ce que quelqu’un a vu où ce type de la S.A.S est parti?

      Le scénario… et quel scénario!

      Trois mois ont passé depuis le retour de Jules, Jops, Jon et les autres soldats de Cannon Fodder de leur dernière mission. Grâce aux conseils d’un ex-officier de la SAS, ils ont décidé de quitter l’armée et de devenir des mercenaires. Grâce à un intermédiaire, ils entrent en contact avec un riche Arabe, ayant quelques problèmes frontaliers.

      Nos hommes acceptent la généreuse offre de cet homme et les voilà à bord d’un jet privé, en route pour le Moyen-Orient. A leur arrivée, on les amène dans leurs appartements, tout à fait charmants, et on les équipe d’armes brillantes toutes neuves. Mais avant même qu’ils aient fini de défaire leurs valises, des incidents ont lieu sur la frontière et les voilà donc partis pour leur première sortie.

      Cependant, les apparences sont trompeuses. Au retour de leur deuxième sortie, ils sont kidnappés par des extra-terrestres (ceux qui ont enlevé Elvis, Glenn Miller, et Lord Lucan). Nos lascars comprennent vite que ces extra-terrestres sont en guerre sur leur planète… et qu’ils sont en train de perdre. Ils ont besoin d’une arme secrète, quelque chose qui fera basculer les événements à leur avantage, quelqu’un qui tire mieux qu’Elvis. Ayant observé nos hommes en action, ils ont décidé qu’ils étaient peut-être bien ce dont ils avaient besoin. Mais d’abord, ils doivent les tester…

      Sauvegarder ou charger un niveau

      Vous avez réussi l’impossible, affronté les armées des ténèbres et terminé une mission entière. Ou vous avez échoué lamentablement et les méchants vous ont botté le derrière. Dans les deux cas, vous vous retrouverez à Boot Hill; là, vous pouvez sauvegarder un jeu, formater une disquette ou charger un jeu préalablement sauvegardé.

      Nous ne faisons que commencer

      Bienvenue à Cannon Fodder 2. Les soldats malchanceux de Cannon Fodder ont été kidnappés par des extra-terrestres, qui veulent désespérément sauver leur monde d’une invasion. Ces extra-terrestres ont une machine à remonter le temps qui peut transporter ces pauvres bougres dans n’importe quelle période de l’histoire humaine, et ils comptent l’utiliser pour tester leurs capacités au combat. Ce n’est vraiment pas de chance pour nos soldats, car les extra-terrestres leur ont réservé des points chauds de choix. Heureusement, un extra-terrestre est du côté des soldats. Il désapprouve la manière dont ils sont traités et il s’assure donc qu’il y ait plein de munitions aux endroits ou ils sont transportés. Il faudra toute leur pugnacité à nos soldats s’ils veulent survivre aux 72 étapes et retourner chez eux. A travers cinq zones différentes, ils doivent se battre dans des conditions de plus en plus difficiles et botter le derrière de leurs ravisseurs. Ce n’est que plus tard qu’ils pourront prendre leur retraite à Deauville avec leur dame. Certains d’entre vous ont sûrement joué au premier Cannon Fodder. Et je parie même que certains ont réussi à gagner sans tricher! Pour ces gens-là, nous avons inclus quelques “surprises” dans ce jeu. Vous devrez faire preuve de dons tactiques et de talent pour survivre. Et si vous êtes un nouveau venu dans le monde de Cannon Fodder, bienvenue dans la zone de guerre.

      Au combat

      Prêt à vous battre, hein? Bon, passez tous les menus d’introduction en appuyant sur le bouton gauche de la souris, jusqu’à ce que l’écran de CHARGEMENT / SAUVEGARDE apparaisse. Vous verrez une magnifique colline verdoyante (que nous avons tendrement appelée Boot Hill) et une ligne de recrues qui rêvent de s’engager aux côtés de votre bande de mercenaires. A la fin de chaque mission, vous retournerez à ce menu, à partir duquel vous pouvez charger ou sauvegarder un jeu. Pour commencer le jeu, appuyez sur le bouton gauche de la souris et la première mission commencera. Il y a 24 missions au total, constituées de 72 étapes.

      Dans le feu de l’action, comment se déplacer

      Bon, quelques principes de base. Pour DÉPLACER vos soldats, cliquez sur la flèche à l’écran avec le bouton gauche de la souris. S’il n’y a pas d’obstacles comme un arbre ou une falaise, ils essaieront alors de se rendre à l’endroit que vous avez choisi. Pour TIRER sur l’ennemi, appuyez sur le bouton droit de la souris. Et pour utiliser une grenade ou un bazooka, maintenez le bouton droit de la souris enfoncé et cliquez une fois avec le bouton gauche. Diaboliquement simple, non?

      Ces soldats étant très entraînés, ils ne suivent que leur leader; ils ne sont pas contrôlés individuellement. Alors, quand vous avez donné l’ordre au leader d’aller quelque part, les autres gars le suivront bien gentiment, à la queue leu leu. De même, si vous donnez l’ordre de tirer sur l’adversaire, ils s’exécuteront tous. Enfin, si vous demandez au commandant de rentrer dans un champ de mines ennemi, l’équipe entière finira en viande hachée.

      J’ai des bonnes nouvelles… et des mauvaises. Pour commencer, les balles tirées par vos hommes ne blesseront que vos adversaires; vous pouvez donc mitrailler comme un fou sans risquer de lacérer l’un des võtres. Maintenant, les mauvaises nouvelles. Les bazookas et les grenades ne sont pas aussi “intelligents” et ils se feront un plaisir de faire sauter vos gars. Alors si vous avez une conscience, regardez avant de tirer.

      L’écran de jeu

      Pendant les missions, vous verrez un écran comme celui-ci. Vos soldats sont les petits bonhommes verts avec les chapeaux ronds. Le leader a une insigne qui flotte au-dessus de sa tête. Vous pouvez voir ce qui se trouve à proximité de votre équipe en plaçant le curseur aux extrémités de l’écran.

      Le panneau de statut

      Dans le coin supérieur gauche de l’écran, vous verrez cette fenêtre tout à fait charmante:

      – Logo de la Troupe : Il a deux fonctions. D’abord, il est plutôt mignon, et puis il vous permet de diviser votre équipe en deux. Nous en reparlerons dans la section Diviser vos troupes.

      – Statut de la Troupe : Il vous indique instantanément ce que font vos hommes. Dans notre exemple, ils sont à pied, mais s’ils trouvaient un autre moyen de transport, cette icône changerait en conséquence. Mais, si vous avez besoin de regarder cette icône pour savoir ce que vos hommes sont en train de faire, il faudrait peut-être que vous fassiez un peu plus attention. C’est la guerre, vous savez!

      – Grenades et Bazookas : Ce sont des armes lourdes. Le nombre en-dessous vous indique combien vous avez de chaque. Pour choisir les grenades, cliquez sur l’icône Grenade. Et de façon étonnante, pour choisir les bazookas, cliquez sur l’icône Bazooka. Pour ramasser ce genre d’armement, faites passer vos hommes sur les icônes; elles se trouvent en général près des bâtiments. Les grenades et les bazookas apparaissent par boîte de quatre. Remarque: si vous tirez sur une boîte de grenades ou de bazookas, elle explosera. Si vous faites sauter une boîte, vous risquez de ne pas pouvoir terminer la mission, alors faites attention.

      – Noms des Soldats : Ils sont affichés en bas du panneau de statut. Cela vous indique qui compose votre équipe. Vous verrez la liste raccourcir à chaque fois qu’un de vos hommes mord la poussière.

      La carte

      En bas à gauche de l’écran de jeu, vous verrez une icône qui ressemble étonnamment à celle ci-dessus. C’est l’icône Carte. Cliquez dessus et vous verrez une vue aérienne du champ de bataille. Vous pouvez y voir bâtiments, rivières et arbres, mais pas les tireurs isolés ou les champs de mines. Remarque: cette fonction peut aussi servir de touche PAUSE.

      Le pointeur. A l’attention des débutants

      Pour contrôler vos hommes, vous devez apprendre à utiliser le pointeur. Il est sensible au contexte, ce qui signifie qu’il change selon les options qui s’offrent à vous.

      – Pointeur normal : Vous pouvez le déplacer sur l’écran, faire semblant de piquer des soldats ennemis et diriger vos soldats. Choisissez une destination et cliquez avec le bouton gauche de la souris.

      – Viseur : Astucieusement conçu. II s’active à chaque fois que vous utilisez une arme. Placez le viseur sur la cible et lâchez une rafale de balles avec le bouton droit de la souris.

      – Icônes d’entrée et de sortie des véhicules : Elles apparaissent lorsque vous passez le pointeur sur un véhicule. Cliquez avec le bouton gauche de la souris et vos gars monteront dans le véhicule.

      – Pointeur d’atterrissage : Il s’active uniquement quand vous utilisez un véhicule aérien et il signifie que la zone de terrain sur laquelle se trouve votre pointeur convient à l’atterrissage.

      Diviser votre troupe

      Un jour, vous finirez par abandonner votre lamentable stratégie consistant à vous aventurer au milieu d’un combat et à perdre tous vos hommes. Vous vous gratterez le menton, prendrez un air énigmatique et direz quelque chose du genre “ce que je dois faire maintenant, c’est utiliser une classique formation de tenailles.”

      Pour augmenter vos chances de gagner une étape, vous pouvez diviser votre troupe en plusieurs groupes. Vous pouvez alors placer une partie de vos hommes à un endroit stratégique (d’où ils pourront tirer sur n’importe quoi osant s’approcher) pendant que le reste se faufile derrière l’ennemi et le prend par surprise.

      Pour DIVISER votre troupe, cliquez (avec le bouton gauche de la souris) sur les noms des hommes que vous voulez dans le deuxième groupe. Puis cliquez sur l’insigne de la troupe en haut du panneau de statut (avec le bouton gauche). Et hop! Vous voilà avec deux groupes! Pour contrôler un groupe, cliquez une fois sur l’insigne appropriée dans le panneau de statut. Pour RÉUNIR vos groupes, placez une unité sur l’autre et elles uniront à nouveau leurs forces.

      Vous pouvez aussi décider du groupe qui aura les grenades et les bazookas. Cliquez sur l’icône Grenades ou Bazookas une fois (ligne pleine) pour tous ou toutes les donner au nouveau groupe, deux fois (ligne pointillée) pour lui en donner la moitié et trois fois (pas de ligne) pour ne pas lui en donner du tout.

      Les véhicules

      Au cours de vos aventures dans Cannon Fodder 2, vous rencontrerez de merveilleux véhicules: hélicos, tanks, jeeps, autoneiges, tourelles, béliers, dragons, soucoupes volantes, Daleks et sorcières. Pour les utiliser, suivez les instructions suivantes:

      – Pour monter dans un véhicule, placez le pointeur dessus, jusqu’à ce qu’il devienne l’icône d’entrée dans
      un véhicule. Cliquez une fois et vos soldats monteront dans le véhicule.

      – Pour déplacer le véhicule, maintenez le bouton gauche de la souris enfoncé. Plus vous le maintenez
      enfoncé longtemps, plus le véhicule va vite.

      – Pour utiliser l’arme du véhicule, appuyez sur le bouton droit de la souris. Vous ne pouvez pas utiliser les
      grenades et les bazookas lorsque vous vous trouvez dans un véhicule.

      – Pour sortir d’un véhicule, placez le pointeur sur le bord du véhicule en question et cliquez une fois avec
      le bouton gauche de la souris.

      Chaque véhicule à des capacités différentes. En voilà la liste:

      – Hélicoptère : Il y en a deux sortes, le Transporta sans armes et le Killa armé jusqu’aux dents. Seuls des roquettes ou des missiles à tête chercheuse peuvent détruire un hélicoptère. Notez également qu’il est plus vulnérable quand il est au sol.

      – Jeep : Comme l’hélicoptère, il en existe deux versions: une avec armes et une sans. Le modèle armé est équipé d’une mitrailleuse à l’avant.

      – Tanks : Seuls les roquettes, les missiles à tête chercheuse et les obus peuvent les endommager. Ce sont des machines solides mais lentes, qui tirent des obus puissants. Ils peuvent affronter les adversaires les plus résistants.

      – Autoneiges peuvent se déplacer sur la glace et la neige et sont semblables aux jeeps.

      – Bélier : Aux niveaux médiévaux, vous rencontrerez ce charmant BELIER. Il est similaire aux jeeps, mais il fonctionne à l’énergie humaine, pas à l’essence.

      – Dragon : Super pour foutre la trouille aux habitants et détruire leurs pitoyables huttes de chaume. II a le même effet qu’un tank et est tout aussi puissant.

      – Sorcière : Elle est l’équivalent médiéval de l’hélicoptère. Très semblable à un hélicoptère, mais prend beaucoup moins de place.

      – Van de la police : Si vous vous baladez dans les niveaux du Chicago des années 1930, vous les rencontrerez. Très semblable au tank.

      – Voiture blindée : Le gang Anthill se baladerait fièrement dedans, qui fonctionne comme une jeep.

      – Dirigeable : Il n’est pas très sûr. II vole comme un hélicoptère et est équipé du même genre d’armes.

      – Véhicule lunaire : Sur le vaisseau extra-terrestre, vous le rencontrerez. Très semblable à une jeep.

      – Dalek : Si vous avez besoin d’une plus grande puissance de feu lorsque vous vous trouvez sur le vaisseau spatial, c’est ce DALEK qu’il vous faut. Il fonctionne comme un tank.

      – Soucoupe volante : Aucun monde extra-terrestre ne serait complet sans elle. Elle vole, elle tire des roquettes et des missiles à tête chercheuse et elle a fait une brève apparition dans Rencontre du 3ème type.

      D’étranges nouveaux mondes

      Pour mettre vos capacités au combat à rude épreuve, il y a cinq types de terrain différents. En voilà la liste.

      – Médiéval : Les niveaux de cette sombre époque sont peuplés de chevaliers et de demoiselles en détresse. Le pétrole n’ayant pas encore été découvert, c’est des magiciens, des sorcières et des dragons mécaniques qui sèment la zizanie.

      – Chicago des années 30 : La ville d’Al Capone ressemblait étonnamment à une cité dortoir. Vous y trouverez gangsters, vans de police et dirigeables.

      – Moyen-orient : Ces niveaux de désert regorgent de camps militaires, de mosquées, de jeeps, de tanks et d’habitants aimant jeter des pierres. Essayez de repérer Salman Rushdie.

      – Vaisseau spatial : Le vaisseau spatial est rempli d’extra-terrestres (surprenant, non?), de robots et de cosmonautes capturés. Attention aux téléporteurs, véhicules lunaires, soucoupes volantes et horribles monstres électroniques.

      – Planète x : La planète des extra-terrestres est un super endroit violet et gluant, pleine de figurants de Docteur Who. Attention aux véhicules lunaires et aux soucoupes volantes, ainsi qu’aux falaises maudites, et aux gouffres béants.

      Conseils, parce que nous sommes sympas

      – Ne vous arrêtez pas pour admirer le paysage (il est beau, c’est vrai). Soyez toujours en mouvement, tirez en vous déplaçant, lancez des grenades en vous déplaçant, etc., et vous ne mourrez pas en vous déplaçant.

      – Tirez d’abord, échangez vos numéros de téléphone après.

      – Il y a des mines et des pièges un peu partout, alors regardez ou vous mettez les pieds, ou vous finirez en pièces.

      – Il y a des zones secrètes dans la plupart des niveaux. Regardez bien le paysage et vous trouverez peut-être un power-up Supa Dupa.

      – Vous pouvez terminer le jeu entier sans perdre un seul soldat. Nous le savons, nous l’avons fait. Winston Churchill a dit, je cite, “II n’y a rien de plus excitant dans la vie que de se faire tirer dessus sans résultat.” Nous pourrions dire que c’est pour cela que nous avons créé Cannon Fodder 2. Mais en fait, nous l’avons fait pour agacer les média. Car Winston Churchill a aussi dit: “II vaut peut-être mieux être irresponsable et avoir raison, qu’être responsable et avoir tort.”

      Quelques touches importantes

      [ ESC ] : Pour vous rendre. Tous les soldats restants seront disponibles pour tenter à nouveau cette étape.
      [ P ] : Pour pauser et reprendre le jeu.

       

      Configuration requise:
      1 Mo de Ram

       

       

      Téléchargement: ADF (3 D7 UK) / ISO-CD32 (compil) / WHDL (FR)

      Téléchargement (Demo Not Very Festive): ADF / WHDL

      Téléchargement (Demo Alien Levels): ADF / WHDL

       

      Source:
      http://hol.abime.net/2919
      http://www.whdload.de/games/CannonFodder2.html
      https://fr.wikipedia.org/
      https://www.mobygames.com/

    • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.