Welcome to the Other Side : la « Megademo » de Jean-Michel Jarre

Forum News Room Actualités Welcome to the Other Side : la « Megademo » de Jean-Michel Jarre

  • Ce sujet contient 4 réponses, 4 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Doc Holliday, le il y a 8 mois et 2 semaines.
  • Créateur
    Sujet
  • #108533
    Staff
    Doc Holliday
    • Level 10
    • Messages : 1229

    OtherSide

    Au soir de la Saint Sylvestre, le compositeur-interprète français Jean-Michel Jarre a donné un concert virtuel pour célébrer la nouvelle année. Retransmis en direct à la télévision, l’évènement se déroulait dans une réplique 3D de la cathédrale Notre-Dame de Paris, et pouvait également être suivi de l’intérieur en réalité virtuelle grâce à la start-up Vrroom. Mondialement connu pour ses compositions de musique électronique dont il est un des apôtres, cette performance a été l’occasion pour l’artiste de présenter de nouvelles versions de ses plus célèbres titres (Oxygene, Equinoxe), mais aussi des morceaux extraits de son dernier album « Electronica ».

    Jarre3

    Pour beaucoup d’entre nous ce spectacle a résonné comme un écho à la scène Démo des années 80-90, et ce pour deux raisons. D’abord parce que JMJ nous y livre ce qu’il sait faire de mieux, c’est-à-dire de la musique électronique, la même qu’il a offerte au monde dés l’apparition des premiers synthétiseurs et échantillonneurs, à la charnière des années 70 et 80. Celle-là même qui a résonné aux oreilles de toute une génération de jeunes « geeks » des années 80, et qui ont découvert qu’avec l’apparition des ordinateurs grand-public modernes (les C64, Amstrad CPC, Atari St puis surtout l’Amiga) ils pouvaient composer de la musique similaire.

    jarre7

    Ensuite parce que les mélodies ainsi obtenues se joignaient à des effets visuels que codeurs et graphistes, tout aussi jeunes et passionnés, extirpaient des entrailles des micro-ordinateurs de l’époque, autant pour démontrer leur talent que pour mettre en lumière les capacités de leur machine de prédilection. Dans les ‘cracktros’, puis dans les ‘démos’, les productions de ces ‘demomakers’ étaient hypnotiques : polygones simples en 3D fil-de-fer ou surface pleine ou encore texturés, sphères à points, rouleaux de couleurs, dégradés, plasmas, etc … tout contribuait à émerveiller le spectateur. Or, dans la plus illustre cathédrale de France, le soir du réveillon, ce sont des effets semblables qui ont illuminé et magnifié l’édifice plusieurs fois centenaire. Entre ses colonnes élancées, et s’élevant jusqu’aux croisées d’ogives, un festival de formes et de couleurs a accompagné les mélodies tantôt « planantes », tantôt « trance », ou encore « new age » que JMJ jouait en direct.

    Jarre6

    Ainsi la boucle est bouclée. Ce spectacle apparaît aux yeux de tout admirateur de la scène-démo des années 80-90 comme un hommage en retour de la part du plus réputé des compositeurs français en activité. Pour parvenir à un tel résultat, des dizaines de techniciens, mais aussi d’artistes designers, tous spécialistes des technologies numériques, et particulièrement de la réalité virtuelle, ont été mis à contribution. C’est sous la direction créative de Vincent Masson que tout ce petit monde a pu réitérer l’exploit (en l’améliorant encore) déjà accompli en juin dernier lors de la fête de la musique, pour le précédent show de JMJ :  « Alone Together« .

    Jarre11

    Il y a trente ans, JMJ intitulait son Best Of : « Images ». Il y écrivait en guise d’introduction : « La musique c’est la vibration des images qu’on a dans la tête […] son élaboration a toujours été pour moi proche d’une mise en scène de sons, d’une construction de paysages sonores … » Avec ce spectacle qui fusionne musiques électroniques et abstractions visuelles, l’artiste a réalisé son projet le plus abouti, celui qu’il ambitionnait depuis toujours.

    Jarre8

    Welcome to the other side est disponible depuis le premier janvier en replay sur YouTube. A consommer sans modération.

4 réponses de 1 à 4 (sur un total de 4)

Partager sur vos réseaux sociaux préférés :
Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

  • Auteur
    Réponses
  • #108544
    Staff
    Jim Neray
    • Level 21
    • Messages : 6176

    Merci pour ce très bon article de news un peu décalé mais totalement dans l’univers qui nous intéresse. J’ai personnellement beaucoup apprécié ce concert virtuel et ses effets typés demoscene.  :good:

    A500 - A500 Plus - A600 HD - A1200 - A2000 - A4000T - CD32 - C=64 - 1040STE - CPC6128
    Micromiga.com - Le Webshop Amiga



    #108562
    Staff
    Aladin
    • Level 25
    • Messages : 11002

    Merci Doc Holliday pour ce super article.

    Point positif: la culture « démo » passe grand public :good:

    Point négatif: l’avatar orange a été loupé pour moi, trop saccadé, même « State of the art » de Spaceballs en 1992 était plus fluide. D’ailleurs ils s’en sont aperçus, ils ont évité de s’attarder dessus.

    Et pour moi, gros point négatif: a aucun moment, quand on écoute en mp3, on a l’impression d’être dans une cathédrale, le décor aurait été un entrepôt ou une plage, c’était pareil.

    Sinon dommage qu’il ne centre plus sa musique sur les mélodies mais sur le boumboum (qu’il ne maîtrise pas aussi bien).

    #108582
    Foul
    • Level 8
    • Messages : 720

    Etant fan de JMJ, j’ai regardé la vidéo.. et le 1er truc qui m’est passé par la tête, s’est « Putain excellente la nouvelle démo de Farbrausch !!! » :D

    My Game Room : https://youtu.be/HeJ2Fv8ux8g
    A500(+) (1,5Mb Chip + Clock) rev 8A.1 KS 1.3 + AMRAM 500+ + Gotek (with sound hack)
    A1200 2.0B Fixed + B1260/72Mhz/128Mb KS/WB 3.9 + CF Kingston 16Gb/PFS3 AIO + 2x PSX to DB9 + Kipper2k CF card external Adapter + Cumana CAX354 + ORINOCO Gold WIFI PCMCIA + PS/2 USB Mouse adapter + M1201A

    #108788
    Staff
    Doc Holliday
    • Level 10
    • Messages : 1229

    Lorsque j’ai appris que JMJ allait donner un « concert » au soir du 31, je me suis dit que j’allais pas le louper. Cela faisait une éternité que je n’avais rien vu ou entendu de lui. Mais à ce moment-là je n’étais intéressé que par la perspective d’entendre ses compositions.

    Et quand j’ai vu ce qu’il se passait, ce qui bougeait, ce qui volait dans les airs de la ‘cathédrale’, j’ai d’abord été fasciné. Puis j’ai réalisé que c’était un spectacle ‘son et lumière’, qui me faisait furieusement penser à quelque-chose d’ancien (pour moi) : des démos. Et puis non. Pas des démos. Puisque chaque partition avait ses propres effets, codes couleurs, et atmosphère, je me suis dit « c’est une « MégaDémo ». Le genre de celles que plusieurs groupes de Demomakers réalisaient ensemble, chacun exécutant une partie distincte, avec son propre style. D’où le titre de la news.

    Il serait intéressant d’avoir la confirmation de cette intuition auprès de JMJ lui-même, ou du directeur artistique Vincent Masson. Ils ont bossé ensemble pour le rendu visuel. Mais je n’ai pas trouvé d’interview ou ils évoqueraient que la scène Démo faisait bel et bien partie de leurs sources d’inspiration.

Partager sur vos réseaux sociaux préférés :
Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
4 réponses de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.